Ligue 1 : Lille renverse Lyon et reprend la tête du championnat

Mené 2-0, le LOSC a réussi à accrocher tardivement la victoire à Lyon (2-3) et reprend la tête de la Ligue 1 devant le PSG.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Turc du LOSC Burak Yilmaz après la réduction de l'écart contre Lyon, dimanche 25 avril. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Lille y a cru jusqu'au bout ! Menés 2-0 jusqu'à la 45e minute, les Lillois ont renversé l'Olympique Lyonnais sur sa pelouse (2-3), dimanche 25 avril, dans le cadre de la 34e journée de Ligue 1. Ce succès, arraché grâce à un doublé d'un immense Burak Yilmaz, permet à Lille de reprendre la tête du championnat. Un succès qui pourrait faire date.

Une force de caractère impressionnante

C’est dans ce genre de match, dans ce genre de situation totalement folle que se joue un potentiel titre de champion de France. Longtemps, Lille n’a pas été à la hauteur de l’affiche tant attendue en clôture de ce week-end. Mais ils ont montré une force de caractère d’une équipe en mission.

Rien n’avait commencé comme prévu. Lyon menait 2-0 après 35 minutes et il n’y avait rien à y redire tant Lille, et surtout son latéral Domagoj Bradaric, n’étaient pas au niveau. Ce dernier a été dépassé par un Maxence Caqueret plus prompt pour centrer vers Islam Slimani sur l’ouverture du score (20e). Trois minutes auparavant, Slimani avait pourtant manqué un face-à-face en tentant de lober Mike Maignan (17e) alors que le pauvre Bradaric était encore à la masse. L'attaquant algérien rodait une nouvelle fois dans les parages pour pousser Mike Maignan et Sven Botman à la faute sur un corner, provoquant le but contre-son-camp de Jose Fonte (35e).

Un coup-franc lumineux qui change tout

Malgré sa première période manquée, Lille pouvait déjà nourrir des regrets au regard des opportunités manquées. On pense à cette contre-attaque en supériorité numérique mal négociée par Jonathan Ikoné alors qu’aucun filet n’avait encore tremblé (16e). Le LOSC allait retourner aux vestiaires la tête basse en espérant montrer plus en seconde période. Mais comme souvent, Burak Yilmaz n'a pas voulu s’avouer battu. Le Turque n’a pas attendu la pause pour remotiver ses troupes. Son coup franc aux vingt-cinq mètres envoyés dans la lucarne d’Anthony Lopes a suffi (45+1).

Tétanisés par la pression de l’événement et surtout par le renversement d’une rencontre qu’ils pensaient déjà acquise, les Lyonnais se sont repliés, ont laissé la mainmise aux Nordistes qui n’en demandaient pas tant. Après le break manqué par Memphis Depay (53e), Lille poussait fort sur le but adverse. D’abord Benjamin André de la tête (57e), puis une main de Marcelo (59e) laissait espérer un penalty aux Lillois. Avant que le Lyonnais Lucas Paqueta n’offre un cadeau inattendu. Le Brésilien, souvent rayonnant cette saison, donné en retrait un ballon tout fait pour le "Roi Burak", qui a transmis un caviar à Jonathan David (60e).

Dix ans après, bis repetita ?

Et puis la lumière. Encore une fois venue de Burak Yilmaz, auteur d'un match plein, autant dans sa hargne communicative que dans son efficacité face au but. On jouait la 85e minute de jeu quand son compatriote Yusuf Yazici lui déviait de la tête un ballon en profondeur. Burak Yilmaz n'a pas tremblé devant Anthony Lopes en piquant subtilement son ballon pour offrir tardivement une victoire renversante au LOSC.

Dix ans après son dernier titre, les Nordistes peuvent continuer à rêver. Ils conservent la première place du classement et par la même occasion leur destin en mains. Le calendrier des quatre derniers matches est largement abordable. Et avec un Burak Yilmaz habité de la sorte, le rêve pourrait vite se transformer en réalité. Au contraire, l'OL voit ses concurrents et la Ligue des champions s'éloigner avec désormais quatre points de retard sur Monaco, troisième.

_

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.