Ligue 1 : Lens et Rennes passeront la trêve sur le podium

Le RC Lens a conforté sa place de dauphin du PSG en dominant Clermont, samedi (2-1), et Rennes conserve sa troisième place grâce à son succès contre Toulouse (2-1).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Seko Fofana célèbre son but face à Clermont, le 12 novembre 2022. (DENIS CHARLET / AFP)

Le brouillard hivernal envahit déjà Bollaert en ce début novembre, mais les Lensois vont passer le prochain mois bien au chaud, solidement installés à la deuxième place de Ligue 1. Vainqueurs de Clermont (2-1) après avoir été menés au score, samedi 12 novembre, lors de la 15e journée de Ligue 1, les Lensois ont fait preuve de caractère pour décrocher une cinquième victoire de rang en championnat. Invaincus depuis le derby perdu à Lille début octobre, les Artésiens sont de solides dauphins, avec provisoirement deux points de retard sur le PSG, et huit d'avance sur Rennes, troisième, qui s'est imposé contre Toulouse à domicile (2-1).

Comme souvent lorsque le scénario se complique à Lens, c'est Seko Fofana qui a enfilé le costume de héros Sang et Or. Le capitaine artésien, devenu spécialiste du dépassement de fonction, a surgi sur un centre de Jonathan Gradit pour donner l'avantage aux siens (2-1, 69e). Son enchainement contrôle en pleine course, ballon malicieux entre les jambes du portier a été un vrai délice, qui a fait exulter Bollaert. Car jusque-là, les hommes de Franck Haise avaient pioché face aux Auvergnats.

Noël avant l'heure

Bien en place défensivement, les Clermontois avaient en effet surpris Lens en fin de premier acte, sur un corner botté par Khaoui, dévié par Kyei, et finalement poussé dans ses propres filets par Abdul Samed, lui l'ancien... Clermontois. Dominateurs mais brouillons, les Lensois se sont alors retrouvés dos au mur, dans l'épais brouillard du bassin minier.

Mais il en faut plus pour décourager ce Racing, qui n'en finit plus de gagner. Au retour des vestiaires, les Lensois ont poursuivi avec la même intensité, à laquelle ils ont eu la bonne idée d'ajouter de la justesse technique. Et à force de prendre d'assaut la forteresse clermontoise, ils ont trouvé une première faille, par Saïd, bien servi par Sotoca (1-1, 60e). Quelques minutes plus tard, Seko Fofana a enfilé son costume d'homme providentiel, avant une fin de match à sens unique. Vainqueur 2-1, Lens creuse ainsi l'écart au classement, avec provisoirement huit points d'avance sur Rennes, troisième. Les Sang et Or finiront l'année civile à la deuxième place : c'est déjà Noël.

Rennes s'accroche 

Plus tard dans la soirée, le Stade Rennais s'est imposé, non sans difficulté, face à Toulouse (2-1). Les Bretons sont tombés sur un grand Maxime Dupé dans le but toulousain, mais Benjamin Bourigeaud puis Arnaud Kalimuendo ont trouvé le chemin des filets, malgré l'égalisation, entre temps, de Thijs Dallinga. Ils distancent provisoirement Marseille, Monaco et Lorient, qui comptent quatre points de moins mais un match de retard, à disputer dimanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.