Ligue 1 : la "KTM" propulse l'Olympique Lyonnais au sommet du championnat

En s’imposant sur la pelouse de Nice samedi soir (4-1), l’Olympique Lyonnais a provisoirement pris la première place de la Ligue 1 avant le choc entre le LOSC et le Paris Saint-Germain dimanche. Cette victoire, la huitième sur les dix derniers matches, l’OL la doit surtout à la "KTM", le trio d’attaque composé de Tino Kadewere, Karl Toko-Ekambi et Memphis Depay. Les trois ont marqué ce soir et confirment leur très bonne forme du moment.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Toko-Ekambi a marqué sur une offrande de Kadewere (VALERY HACHE / AFP)

Pour l’Olympique Lyonnais, c’était Noël avant l’heure ce soir sur la pelouse de l’OGC Nice (4-1). Les joueurs de Rudi Garcia ont en effet pu profiter de nombreux cadeaux de la part de leurs adversaires pour s’imposer largement et prendre, pour la première fois de la saison, la tête du classement de Ligue 1. Une place de leader provisoire puisque les Lillois ou les Parisiens pourront détrôner les Lyonnais demain soir lors du choc de cette 16e journée de championnat.

Mais d’ici là, l’OL va donc occuper la première place pendant 24 heures, l’objectif affiché par Garcia avant la rencontre. L’entraîneur lyonnais a bien été écouté par ses joueurs, et plus spécifiquement par son trio d’attaque, devenu indéboulonnable depuis plusieurs semaines. Ce samedi soir, Tino Kadewere, Karl Toko-Ekambi et Memphis Depay, qui forment la désormais nommée "KTM", se sont tout simplement régalés sur la pelouse de l’Allianz Riviera.

"On a compris nos styles, ça fonctionne bien"

Tous les trois buteurs, les attaquants lyonnais ont écœuré une faible défense niçoise, trop encline à offrir des opportunités aux Rhodaniens. Sur la première offrande des Aiglons, Lyon peut remercier Stanley Nsoki, venu tacler de manière inutile Kadewere en pleine surface. Un penalty transformé par Depay pour l’ouverture du score (32e). Quelques minutes plus tard, l’attaquant zimbabwéen profitait cette fois de l’énorme erreur d’Hichem Boudaoui pour tromper Walter Benitez (39e).

Si la KTM a eu davantage de mal à combiner ce soir en raison de la possession niçoise, le troisième but lyonnais illustre parfaitement l’entente entre les trois attaquants : sur un contre fulgurant, Depay servait Kadewere dans la profondeur, qui offrait un but tout fait à Toko-Ekambi (63e). "On a compris nos styles entre Karl, Memphis et moi. Ça fonctionne bien", précisait Kadewere début décembre. Car depuis la fin du mercato estival et le départ avorté de Depay, la KTM est désormais indispensable à l'OL.

"Ils ont toute liberté pour créer et décider, avec et sans ballon, sur le plan offensif", expliquait Garcia début décembre. L'entraîneur lyonnais fait ainsi entièrement confiance à son trio d’attaque. Au point que Moussa Dembélé, auteur de 15 buts en Ligue la saison dernière, ne se contente que des miettes en fin de matches. Rayan Cherki, grand espoir de la formation lyonnaise, ne grappille plus que quelques minutes toutes les deux-trois semaines. "Moussa (Dembélé) et Rayan (Cherki) peuvent nous apporter aussi beaucoup. (…) Mais c’est vrai qu’en ce moment, quand ce trio débute, il combine et crée des problèmes à l’adversaire", ajoutait Rudi Garcia il y a quelques semaines.

Un trio impliqué dans 80% des buts lyonnais

Depuis le début de la saison, Kadewere (6 buts), Toko-Ekambi (8 buts) et Depay (8 buts) sont impliqués sur 25 des 31 buts de l’OL en championnat, en comptant les passes décisives, soit un ratio de 80%. Plus réaliste qu’en début de saison, l’attaque lyonnaise parvient à trouver des décalages qu’elle ne trouvait pas il y a quelques mois et la bonne entente de la KTM y est pour beaucoup. Le milieu à trois, où Lucas Paqueta et Houssem Aouar, buteur ce soir (73e), rayonnent, participe également de la réussite de l’OL, invaincu depuis treize matches.

Après avoir profité des cadeaux de la défense niçoise samedi soir, la "KTM" terminera cette première partie de saison face à Nantes, mercredi soir au Groupama Stadium. L’opportunité pour l’OL de continuer à tutoyer les sommets en comptant, peut-être, pour la dernière fois sur ce trio d’attaque. Memphis Depay, dont le contrat avec Lyon se termine en juin, pourrait en effet quitter le club lors du mercato hivernal en janvier. Son départ pourrait venir déstabiliser un secteur offensif qui aurait alors à se réinventer pour espérer accrocher les premières places en fin de saison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.