Cet article date de plus d'un an.

Ligue 1 : l'Assemblée Générale de la LFP entérine le format à 20 clubs

Après des mois de lutte, de polémiques et de rebondissements, le sort de la prochaine saison de Ligue 1 est scellé. L'Assemblée Générale de la Ligue de football professionnel (LFP) a tranché : la reprise se fera à 20 clubs, et non pas à 22. Toulouse et Amiens joueront en Ligue 2.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (FR?D?RIC SCHEIBER / HANS LUCAS)

La fin d'un long feuilleton. Réunie ce mardi 23 juin, l'Assemblée Générale de la LFP a mis fin à ce qui ressemblait de plus en plus à une mauvaise série à suspense. Non, la Ligue 1 ne se jouera pas à 22 la saison prochaine, mais bien à 20. Toulouse et Amiens sont bien relégués en Ligue 2, même si la saison 2019-2020 n'a pu aller à son terme.

Toulouse et Amiens relégués

Cette décision, elle a été prise par l'Assemblée Générale de la LFP, c'est-à-dire par tous les clubs de football professionnel français, qui ont été appelés à voter. Et le résultat est sans appel : avec près de 75% des voix, la résolution proposée par la Conseil d'Administration de la LFP pour une Ligue 1 2020-2021 a 20 clubs a été largement approuvée. 

Après de multiples rebondissements, notamment l'avis du Conseil d'Etat qui avait rouvert la porte à Toulouse et Amiens en se montrant favorable à un championnat à 22 clubs, c'est la fin d'un interminable feuilleton. Respectivement dix-neuvième et vingtième de l'exercice 2019-2020, Amiens et Toulouse joueront donc la saison prochaine en Ligue 2. Lorient et Lens, promus, les remplaceront. 

Ces deux clubs, dont les relégations à l'issue de cette saison de L1 tronquée avaient été suspendues par le Conseil d'Etat en raison d'un mauvais levier juridique activé par la Ligue, évolueront donc en Ligue 2 la saison prochaine. Mais ils pourront contester cette décision dans de nouveaux recours, ce qu'Amiens a d'ores et déjà promis de faire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.