Cet article date de plus d'un an.

Ligue 1 : Ce qu'il faut retenir des deux premières semaines de mercato

Le marché des transferts a ouvert ses portes en France depuis le 8 juin. Après deux semaines, peu de mouvements ont été effectués entre clubs français. L'actualité mercato reste vampirisée par le PSG ainsi que par les incertitudes liées aux prochaines fins de contrat.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

Livré à lui-même depuis la fin définitive de la saison 2019/20, prononcée le 30 avril dernier, le championnat de France de football a ouvert une fenêtre pour les transferts franco-français depuis le 8 juin. Cette anticipation, prononcée par la LFP, a pour objectif d'offrir plus de latitudes aux clubs, qui effectuent un à un leur retour à l'entraînement dans un contexte troublé par les répercussions de la pandémie de Covid-19. 

• Paul Bernardoni rejoint Angers

Le cas de beaucoup de joueurs, dont le contrat expire au 30 juin, pose des problèmes de visibilité, surtout dans les clubs qui ont encore une finale de Coupe ou des matches de Ligue des Champions à jouer (Paris, Lyon et Saint-Etienne). Ces joueurs doivent choisir entre prolonger leur aventure à court terme pour clore la saison avec leur équipe ou quitter leur terre d'accueil à la date d'expiration de leur bail et ainsi anticiper la saison prochaine. Même chose pour les joueurs prêtés par un club français à l'étranger et inversement.

Acheté par le Hertha Berlin cet hiver puis prêté à l'OL pour terminer la saison, Lucas Tousart ne portera plus les couleurs du club rhodanien. L'arrivée au 1er juillet du milieu de terrain français a été officialisée par un communiqué du club allemand. Son cas est une des rares opérations confirmées du mois de juin et elle n'entre même pas dans le cadre de l'ouverture du marché franco-français. Le seul transfert officiel entre clubs de Ligue 1, hors joueurs en fin de contrat et levées d'option d'achat, est celui de Paul Bernardoni, vendu par Bordeaux à Angers pour un montant estimé à 7,5 millions d'euros.

• Le PSG en chantier

L'actualité du marché des transferts, comme d'habitude, a été vampirisée par le Paris Saint-Germain. Si le club capitale n'a officialisé l'arrivée d'aucun nouveau visage, il a annoncé avoir levé l'option d'achat de Mauro Icardi pour environ 60 millions d'euros. L'attaquant argentin aura plus d'espace la saison prochaine puisque Edinson Cavani ne prolongera pas son aventure à Paris. L'Uruguayen ne finira même pas la saison 2019/20, tout comme Thomas Meunier, également en fin de contrat et très proche du Borussia Dortmund.

Quatre autres joueurs du PSG voient leur contrat prendre fin d'ici le 30 juin, mais ils devraient prolonger leur séjour d'au moins quelques mois pour être présents en Ligue des Champions. C'est le cas de Thiago Silva, Layvin Kurzawa, Eric-Maxim Choupo-Moting et de Sergio Rico, de retour de prêt à Séville. Paris va également perdre deux titis qui ont décidé de signer leur premier contrat professionnel ailleurs. Tanguy Kouassi est attendu du côté du Bayern Munich quand Adil Aouchiche est dit proche de l'AS Saint-Etienne.

• Gros dossiers et cas bouclés

Evidemment, un lot de rumeurs accompagne déjà le club de la capitale. Le nom évoqué avec le plus d'insistance est celui du latéral gauche brésilien Alex Telles que Porto aurait décidé de mettre en vente contre environ 30 millions d'euros. Il pourrait faire partie des dossiers chauds de l'été, au même titre que les départs possibles de Florian Thauvin, que l'OM serait prêt à brader d'après L'Equipe, et de Victor Osimhen, très courtisé à Lille qui doit vendre. Dans le sens des arrivées, le prochain coup majeur devrait être la signature de Morgan Schneiderlin du côté de Nice.

Tout devrait se décanter d'ici l'ouverture de tous les marchés européen début juillet. Pour l'heure, la plupart des arrivées actées concernent des joueurs en fin de contrat ailleurs ou dont l'option d'achat a été levée. Lyon a gardé Karl Toko Ekambi et récupéré Tino Kadewere, acheté cet hiver au Havre. En bref, Nantes a levé l'option d'achat de Moses Simon et s'est offert les services du Brestois Jean-Charles Castelletto et de Pedro Chirivella, jeune Espagnol en provenance de Liverpool. Nice a déjà engagé deux jeunes défenseurs : Robson Bambu et Flavius Daniliuc. Vincent Pajot, Thierry Ambrose et Kevin N'Doram resteront du côté de Metz. Même chose pour Yassine Benrahou à Nîmes et Corentin Jean à Lens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.