Ligue 1 : carton pour Lyon face à des Bordelais toujours plus inquiétants

Trois jours après son élimination en Ligue Europa contre West Ham, l'OL a corrigé le tir en Ligue 1 en corrigeant les Girondins, dimanche (6-1).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Karl Toko Ekambi a inscrit un doublé lors de la victoire fleuve de l'OL contre Bordeaux (6-1), dimanche. (JEFF PACHOUD / AFP)

A-t-on enterré les Lyonnais trop vite ? Les joueurs de Peter Bosz ont signé un succès fringant contre Bordeaux (6-1), dimanche 17 avril, pour se relancer dans la course à l'Europe. Les regards noirs au sortir de l'élimination contre West Ham (0-3), jeudi, ont laissé place à une équipe enjouée et déterminée. Voici l'OL huitième, à quatre points du cinquième, Strasbourg. En face, nouveau naufrage pour les Girondins, extrêmement friables et toujours 19e, à sept journées de la fin.La #teamOL s'impose (6-1) face à Bordeaux !

Le contraste est saisissant. Inefficace cette semaine, l'attaque rhôdanienne n'a jamais trouvé la mire en dix-sept tentatives contre les Hammers. Contre Bordeaux, il a fallu quatre tirs pour marquer... trois buts. Inspirés, les artificiers lyonnais l'ont été. Hormis Tetê, tous les joueurs offensifs de l'OL ont marqué : Moussa Dembélé d'un doublé (20e, 90e+2), Karl Toko Ekambi par deux fois (27e, 68e), Lucas Paqueta (34e) et Romain Faivre (46e) se sont régalés des cadeaux offerts par la défense girondine.

Désormais invaincu depuis quatre matchs, Lyon a enfin trouvé un semblant de régularité. Les places européennes restent hypothétiques, puisque Nice, Monaco et Lens ont tous gagné ce week-end. Mais l'OL bénéficie d'un calendrier favorable et, en dehors d'un déplacement à Marseille, affrontera des équipes classées derrière lui.

Bordeaux explose et reste relégable

Au milieu du marasme bordelais, le portier Gaëtan Poussin a vécu un calvaire au Groupama Stadium. Son dégagement complètement raté a donné un but gag à Karl Toko Ekambi. Dans la foulée, sa sortie mal maîtrisée a conduit au troisième but, inscrit par Paqueta. Chambré par le public lyonnais sur chaque ballon touché, le jeune gardien a mal fermé son angle sur un tir d'Henrique sur le poteau. “On est passés à côté à cause de moi, et j’assume”, a-t-il réagi laconiquement au micro de Canal +.

Qu'il se rassure, Poussin n'a pas été le seul à tuer dans l'œuf les espoirs bordelais. D'une apathie inquiétante, les défenseurs girondins ont redoublé de maladresse. Le but de Romain Faivre, dix secondes après le coup d’envoi de la seconde période, est en ce sens caricatural. Pire arrière-garde européenne, Bordeaux a encaissé au moins trois buts pour la quatorzième fois de la saison. Le semblant de stabilité observé depuis l'arrivée de David Guion a volé en éclats. 

Le penalty tardif transformé par Sékou Mara (85e) n'y change rien, les Girondins replongent. Les concurrents directs Troyes, Saint-Etienne, Clermont et Metz ayant tous pris des points, les Bordelais ont désormais trois points de retard sur le barragiste. La réception des Verts, 17es, mardi, sera capitale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.