Cet article date de plus de cinq ans.

Ligue 1 : le PSG domine difficilement l'OM (2-1)

Les Parisiens s'en sont remis à des penalties pour tromper la défense phocéenne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Zlatan Ibrahimovic exulte après son doublé face à l'OM, au Parc des Princes, le 4 octobre 2015.  (JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA)

Toute l'actualité de votre club après la 9e journée de Ligue 1, disputée les 2, 3 et 4 octobre, résumée en deux phrases pas toujours sympas. 

1- PSG, 23 points (difficile vainqueur de l'OM 2-1). Analystes et supporters sont d'accord ce soir : le PSG a fait un mauvais match, sauvé par deux penalties d'Ibrahimovic qui devient ainsi le meilleur buteur du club

2- Angers 18 (vainqueur de Bastia 1-0). L'équipe surprise du début de saison a su enchaîner après un exploit au Stade Vélodrome. De quoi ravir l'entraîneur Stéphane Moulin : "si on ne tombe pas sur un grand gardien ce soir, le match aurait été gagné assez largement."

La joie des joueurs d'Angers après leur victoire contre Bastia, samedi 3 octobre 2015.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

3- Caen 18 (vainqueur de Saint-Etienne 1-0). Patrice Garande, le coach normand, ne se laisse pas griser par le classement : "Le classement, c'est symbolique. Par contre, il me semble que les points qu'on a, on les a pas volés et ça dénote un état d'esprit, de la qualité aussi."

4- Rennes 16 (ramène un point de Monaco 1-1). L'équipe la plus prévisible de L1 ? Rennes.

5- Saint-Etienne 16 (battu par Caen 0-1). Deuxième défaite de suite pour les Verts, qui rentrent dans le rang. Et qui gâchent une belle série. 

6- Lyon 15 (petit vainqueur de Reims 1-0). Lyon, l'un des très rares clubs de France où le président apparaît sur les tifos des supporters. Ce qui a flatté Jean-Michel Aulas, qui a retwitté toutes les photos de cet hommage. 

7- Reims 15 (battu à Lyon 0-1). "Ce n'est pas infamant de perdre 1-0 à Lyon", constate l'entraîneur rémois Olivier Guégan, qui regrette que ses troupes aient attendu le début de la seconde période (et le but lyonnais) pour se lâcher. "Nous avons eu les occasions pour recoller. C'est dommage car il y avait la place de ramener quelque chose de ce match."

8- Nice 14. Le match Nice-Nantes a été interrompu par la pluie à 2-2 et sera rejoué. Dommage, car c'était une superbe rencontre. 

9- Lorient 14 (vainqueur de Bordeaux 3-2). Quatrième victoire en cinq matchs pour les Lorientais. Qui a dit "gare aux Merlus" ? 

10- Monaco 13 (encore freiné par Rennes 1-1). Une stat qui ne ravira pas les supporters monégasques. Monaco est la plus mauvaise équipe à domicile avec deux points seulement. Et il s'en est fallu de peu que Rennes ne l'emporte : les Bretons ont manqué un penalty... 

11- Guingamp 13 (vainqueur in extremis de Troyes 1-0). La performance (chanceuse) de Guingamp, c'est Jean-Marc Furlan, le coach troyen, qui en parle le mieux : "On fait un match de qualité, les intentions sont là, mais cela ne suffit pas. En plus, on n'a pas de chance jusqu'au bout puisque le but de Guingamp a été marqué de la main... C'est injuste, mais c'est le foot."

12- Lille 10 (vainqueur de Montpellier 2-0). Les Dogues peinent toujours autant en attaque (la dernière de L1) mais ont trouvé dans les buts un dernier rempart encore plus impressionnant que Vincent Enyeama, Mike Maignan. 

13- Bastia 10 (impuissant à Angers 0-1). Les Corses misent tout sur Furiani où ils ont marqué neuf de leur dix points. A l'extérieur, ils sont la plus mauvaise équipe du championnat, à égalité avec cinq équipes.

14- Bordeaux 10 (battu par Lorient 2-3). Mal classé, Willy Sagnol, le coach girondin, rejette la faute sur ses dirigeants, économes lors du dernier mercato : "Ce qui compte ce soir, c'est qu'on a dix points. Il va y avoir une urgence de points après la trêve. Peut-être que l'on voit certaines limites que l'on peut avoir."

15- Nantes 10. Le match Nice-Nantes a été interrompu par la pluie à 2-2 et sera rejoué. Dommage, car c'était une superbe rencontre. 

16- Marseille 8 (courageux, mais battu à Paris 1-2).  "Marseille a montré qu'ils n'étaient pas à leur place [à la 16e place du championnat]. Mais la meilleure équipe a gagné", estime Blaise Matuidi, le milieu parisien sur Canal +. N'empêche : l'OM, qui a offert un penalty aux Parisiens avant d'en manquer un, compte 14 points de moins que l'an passé à la même époque.

17- Toulouse 8 (ramène un point d'Ajaccio 2-2). Les supporters toulousains commencent à perdre foi dans leur équipe après un match inquiétant face la lanterne rouge. 

18- Montpellier 4 (encore battu, cette fois à Lille 0-2). "Ce soir-là, Lille aurait mérité mieux que le résultat final", peste un Rolland Courbis toujours menacé après cette rechute. "Je garde pour moi ce que je compte dire à mes joueurs."

19- Troyes 4 (incapable de gagner, battu par Guingamp 0-1). Les Troyens, courageux, se sont créés de nombreuses occasions sans parvenir à les concrétiser. Une forme de punition divine pour leur nouveau maillot très... spécial ? 

20- Gazélec Ajaccio 3 (grappille un point contre Toulouse 2-2). Courageux, mais limités les Ajacciens. Un refrain seriné depuis le début de la saison ? Pas faux. Mais l'entraîneur Thierry Laurey est conscient que son équipe doit faire des progrès pour enfin décrocher les trois points. "On progresse tout de même dans le jeu même si, comptablement, on reste derniers", soupire-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.