Cet article date de plus de quatre ans.

Le président de Metz accuse Aulas d'être un "manipulateur"

La décision de la Commission de discipline de la ligue qui a infligé un retrait de deux points au FC.Metz après les incidents et le match interrompu contre Lyon le 3 décembre dernier, n'en finit pas de créer de remous. Ainsi, le président du club messin Bernard Serin a accusé son homologue de Lyon, Jean-Michel Aulas" d'être "un manipulateur qui essaye de récupérer trois points sur tapis vert".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Je crois qu'Aulas est dans son rôle habituel, c'est un manipulateur qui essaye de récupérer trois points sur tapis vert", a déclaré Bernard Serin sur France Bleu Lorraine, interrogé sur ses contacts avec le club lyonnais. Car en effet, le club lyonnais a menacé, si Metz faisait appel des sanctions de la Ligue, de "faire appel à son tour, car nous aurions pu également dans cette affaire gagner trois points", avait déclaré la direction de l'OL.

La rencontre Metz-Lyon avait été interrompue rencontre interrompue après des jets des jets de pétards sur le gardien de Lyon Anthony Lopes. Le club lorrain a été sanctionné d'un retrait de deux points, et le match sera rejoué à huis clos, à une date qui n'a pas encore été fixée. Si Bernard Serin, n'a pas encore décidé de faire appel, il n'en écart pas l'hypothèse: "Je suis très encouragé par mes collègues présidents à contester au maximum cette décision", auprès de la Ligue, et "éventuellement plus loin", a-t-il ajouté, "Parce que personne ne veut être a la merci d'une jurisprudence comme celle là (..) qui permet a des pseudo supporters d'influencer les résultats".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.