Girondins de Bordeaux : King Street se retire, le club placé sous la protection du Tribunal de Commerce

King Street se retire des Girondins de Bordeaux. Le club est placé sous la protection du Tribunal de Commerce de Bordeaux.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (NICOLAS TUCAT / AFP)

Coup de tonnerre en Gironde. Le fonds d'investissement américain King Street se retire des Girondins de Bordeaux, a annoncé le club via un communiqué le jeudi 22 avril, après avoir racheté le club il y a un peu plus de deux ans. Ces derniers mois, l'actionnaire venu d'Amérique avait couvert à plusieurs reprises le déficit important de Bordeaux. Le club est placé sous la protection du Tribunal de Commerce de Bordeaux.

Dans un communiqué publié ce jeudi, le FCGB annonce que King Street abandonne ses fonctions. "Le contexte économique lié à la pandémie de la Covid-19 et au retrait de Mediapro a provoqué une baisse sans précédent des recettes des clubs du football français", explique le club, avant d'ajouter : "Alors que le FC Girondins de Bordeaux est fortement impacté, King Street, son actionnaire, après avoir investi 46 millions d'euros dans le club depuis son rachat, a fait savoir qu'il ne souhaite plus soutenir le club et financer ses besoins actuels et futurs".

King Street était seul maître à bord à Bordeaux depuis qu'il avait racheté ses parts au fonds américain GACP (General American Capital Partners) de Joe DaGrosa, avec lequel il avait repris le club en 2018, jusque-là propriété de la chaîne M6. Cette annonce "n'est malheureusement pas pour moi une grande surprise", a rapidement réagi le maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic. "Le plan de reprise du club, contre lequel j'avais voté en 2018 (ndlr: en tant que conseiller municipal d'opposition), ne paraissait pas, dès le début, en mesure d'assurer sa pérennité. Cela paraît chose confirmée aujourd'hui."
 

Le club sous la protection du Tribunal de Commerce

Après cette annonce, le président du FCGB, Frédéric Longuepée, a déclaré que son club était placé sous la tutelle du Tribunal de Commerce de Bordeaux : "Un mandataire ad hoc a été nommé. Il sera chargé d'assister le FC Girondins de Bordeaux dans sa recherche d'une solution durable".

Ce placement sous la protection du Tribunal permet de geler les dettes du club, en attendant de trouver un ou des possibles repreneurs qui seraient intéressés par la reprise des Girondins de Bordeaux.

Une situation qui a fait réagir énormément d'anciens, parmi lesquels Bixente Lizarau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.