Cet article date de plus de quatre ans.

Football : la LFP veut régler le problème des pelouses en mauvais état

Plusieurs clubs de Ligue 1 sont concernéspar un problème de pelouses infectées par un champignon. Didier Quillot, le directeur général de la Ligue de football professionnel, a donc demandé aux présidents des clubs de Bastia, Bordeaux et Montpellier de trouver des solutions rapides.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nouveau changement, début septembre 2016, de la pelouse au stade de Toulouse en raison d'un champignon (THIERRY BORDAS  / MAXPPP)

Le directeur général de la Ligue de football professionnel, Didier Quillot, veut régler le problème de pelouses infectées par un champignon. Plusieurs clubs de Ligue 1 sont concernés.

Didier Quillot a demandé par écrit aux présidents des clubs de Bastia, Bordeaux et Montpellier de trouver des solutions rapides, éventuellement avec les prestataires.

Didier Quillot : "J'ai écrit aux trois présidents de clubs"
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un champignon détériore les pelouses

Le directeur général de la LFP a également annoncé qu'une commission de "surface de jeu" se réunira le mercredi 28 septembre à la Ligue. Trois ingénieurs agronomes et des représentants de chaque club tenteront de trouver un traitement fongicide pour lutter contre le champignon qui détériore les pelouses.

La semaine dernière, lors du bureau du conseil d'administration de la LFP, "nous avons décidé de modifier le critère pelouse", a indiqué Didier Quillot.

La saison prochaine, pour percevoir la totalité des droits télé, les clubs devront "améliorer la qualité des pelouses", selon le patron de la LFP.

"Le bureau a également étudié la possibilité d'établir des sanctions financières en cas de qualité des pelouses insuffisante", a aussi annoncé le directeur de la LFP.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.