Foot : Yoann Gourcuff revient à Rennes

Le milieu de terrain international français s'est engagé, lundi, jusqu'à la fin de la saison avec son club formateur, mais il n'est pas encore apte à jouer. 

Yoann Gourcuff, lors d\'un match opposant l\'OL à l\'OM, le 15 janvier 2014, au Stade Gerland, à Lyon (Rhône). 
Yoann Gourcuff, lors d'un match opposant l'OL à l'OM, le 15 janvier 2014, au Stade Gerland, à Lyon (Rhône).  (JEFF PACHOUD / AFP)

Le feuilleton durait depuis plusieurs mois. Yoann Gourcuff, sans club depuis le 30 juin, s'est engagé officiellement avec le Stade Rennais, lundi 14 septembre, rapporte Ouest France. Un retour aux sources pour le meneur de jeu international formé à Rennes (Ile-et-Vilaine). 

Le joueur de 29 ans a passé une partie de sa matinée à la clinique de Saint-Grégoire, à Rennes, pour effectuer sa visite médicale. Il est ensuite parti déjeuner avec les dirigeants du Stade Rennais, avant de rejoindre la Piverdière, le centre d’entraînement de l'actuel deuxième du championnat, où les deux parties ont finalisé le contrat.

Yoann Gourcuff, qui était en fin de contrat avec Lyon, n'est toutefois pas encore totalement apte à reprendre la compétition, selon une source proche de la direction du club. Il ne serait pas encore remis d'une fracture de fatigue à un pied. Il ne devrait d'ailleurs pas être présent, mardi, au Roazhon Park où seront prises les photos officielles du club.

De blessures à répétition 

Ancien grand espoir du football français, qui a très tôt vu en lui un successeur potentiel de Zinedine Zidane, Yoann Gourcuff a passé cinq saisons très difficiles à Lyon, où il avait été transféré pour un montant record de 22 millions d'euros et d'un salaire de près de 450 000 euros par mois.

Très souvent blessé, il n'a jamais joué plus de 20 matches de Ligue 1 par saison avec l'OL, à l'exception de la première (2010-2011). Cet été, il a été approché par plusieurs clubs français, dont Bordeaux, avec qui il avait été champion en 2008-2009 et désigné meilleur joueur de Ligue 1, mais aussi Montpellier, Monaco ou Guingamp, ainsi que quelques formations étrangères.

Mais le joueur, qui n'a communiqué que par le biais de son avocat et conseiller Didier Poulmaire, a toujours fait savoir qu'il ne voulait s'engager que pour un an et quand il serait totalement sûr de pouvoir jouer à son vrai niveau. Il a choisi son club formateur, actuellement deuxième de Ligue 1 après cinq journées, à un point du leader parisien, qui semble lui offrir les meilleures conditions pour retrouver la plénitude de ses moyens physiques et la confiance qui lui fait défaut.