Droits télé du foot français : la Ligue étudie l'hypothèse de diffuser elle-même ses matchs

La LFP réfléchit à créer sa propre chaîne sur internet, pour diffuser les matchs de foot de Ligue 1 et Ligue 2.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un caméraman lors d'un match de foot à Bordeaux, en avril 2015 (illustration). (FREDERIC SPEICH / MAXPPP)

Le doute grandit quant à l'avenir de la diffusion des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 à la télévision depuis la faillite de Mediapro, ajouté à la demande formulée par le président du directoire du groupe Canal+, Maxime Saada, de relancer l'appel d'offres sur les droits TV du football. Dans ces conditions, selon les informations de franceinfo, la Ligue de football professionnel (LFP) envisage de s'autodiffuser en créant sa propre chaîne sur internet.

Selon une source proche du dossier à franceinfo, cette solution de l'autodiffusion commence à prendre de l'épaisseur. Elle a le mérite d'être une transition idéale pour des clubs qui attendent en urgence des rentrées d'argent. Le conseil d'administration de la Ligue se réunit d'ailleurs en urgence jeudi 14 janvier. Ce scénario comprend la diffusion par la LFP des matchs en "over the top" (OTT), c'est-à-dire en s'affranchissant des contraintes de la télévision classique, en passant par internet. À chaque nouvelle journée de championnat de Ligue 1 et de Ligue 2, 20 matchs seront ainsi proposés à un prix relativement bas, car avec une qualité moindre.

Une solution intermédiaire

L'avantage de cette piste est de ne plus faire appel à Mediapro après la 23e journée du 3 février, comme indiqué dans le dernier calendrier de rencontres publié mardi par la LFP, tout en évitant l'"écran noir" pour des matchs qui se disputent déjà sans supporters dans les stades. Dans cette éventualité, les recettes sont bien plus faibles que dans le schéma classique d'un diffuseur extérieur qui paye des droits, mais c'est toujours mieux que de ne percevoir aucune recette, comme c'est le cas aujourd'hui.

Dans ce contexte, plusieurs observateurs avisés osent même une suggestion pas si folle, mais plutôt ironique : racheter la chaîne de Mediapro, Téléfoot, pour un euro symbolique et garder ses cars régie, ses techniciens et ses journalistes pour faire tourner cette chaîne interne à la LFP. Après tout, Téléfoot assure n'avoir perdu que 5 à 10% de ses abonnés depuis la rupture de son contrat avec la Ligue.

Si cette piste de l'autodiffusion est privilégiée, la solution ne sera que provisoire, d'une durée de deux à trois mois, le temps qu'un possible appel d'offres soit terminé, l'idée étant de pallier l'absence d'un diffuseur tiers. La décision doit être prise de manière imminente puisque l'accord entre la Ligue et Mediapro prévoit que la chaîne Téléfoot diffuse à ses frais les matchs "jusqu'au 31 janvier au plus tard".

Des présidents de clubs "sonnés"

Selon les informations de franceinfo, le président de la LFP, Vincent Labrune, a été averti dès lundi soir de la demande de Maxime Saada de restituer ses droits télé, mais n'en a parlé qu'à quelques présidents de clubs. Les autres dirigeants ne l'ont appris par voie de presse que mardi soir et se disent "sonnés" et "sidérés".

Plusieurs questions se posent, notamment sur la légalité de la démarche de Canal+. Les présidents de club, selon les précisions de franceinfo, demandent également à BeIN Sports de se prononcer sur ce dossier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.