Drame de Furiani : le collectif de victimes demande le gel des matchs le 5 mai prochain

Cinq matchs de Ligue 1 sont prévus à cette date. Interrogée sur ce point, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a précisé qu'elle n'avait "pas forcément d'avis sur la question".

Un hommage en silence à la mémoire des victimes de l\'effondrement d\'une tribune au stade Furiani de Bastia (Haute-Corse), lors du 25e anniversaire de la catastrophe, le 5 mai 2017.
Un hommage en silence à la mémoire des victimes de l'effondrement d'une tribune au stade Furiani de Bastia (Haute-Corse), lors du 25e anniversaire de la catastrophe, le 5 mai 2017. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Le collectif des victimes du drame de Furiani a réitéré, vendredi 13 avril, sa demande de gel des matchs de foot le 5 mai, date anniversaire, pour marquer "la plus grande catastrophe du sport français". Quelque 18 personnes avaient trouvé la mort dans l'effondrement d'une tribune en 1992, il y a 27 ans, lors de la demi-finale de Coupe de France entre le SC Bastia et l'Olympique de Marseille.

"Les instances du football français n'ont toujours pas pris en compte la portée ce drame", estime ce collectif sur Facebook, qui rappelle que des matchs sont prévus à cette date. Cette demande est essentielle afin qu'une prise de conscience collective soit réalisée pour la plus grande catastrophe du sport français".

La saison dernière, aucun match professionnel ne s'était joué en France le 5 mai, pour la première fois depuis 2012, date anniversaire des vingt ans du drame.

Cinq matchs au programme en Ligue 1

Le ministère des Sports avait décidé en juillet 2015 qu'aucun match de football ne serait joué en France à chaque fois que le 5 mai tomberait un samedi. Cette décision avait été portée par le secrétaire d'Etat aux Sports de l'époque, Thierry Braillard, qui s'est déclaré une nouvelle fois favorable à cette demande. "La LFP [Ligue professionnelle de football] s'honorerait de ne programmer aucun match le 5 mai 2019", a-t-il commenté sur Twitter.

L'actuelle ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a expliqué sur BFMTV qu'elle n'avait pas "forcément d'avis sur la question".

Cinq rencontres sont au programme de la 35e journée de Ligue 1, le dimanche 5 mai prochain, selon le calendrier publié mercredi par la Ligue de football professionnel : Montpellier-Amiens, Toulouse-Rennes, Monaco-Saint-Etienne et OL-Lille. Initialement prévu le samedi, le match Nantes-Dijon a été décalé au 5 mai "sur instruction de la préfecture de Loire-Atlantique".