Des individus "isolés" ont "sali l'honneur de notre club" avec ces jets de pétards pendant le match Metz-Lyon

Bernard Serin, président du FC Metz, a réclamé, dimanche, de lourdes sanctions à l'encontre des auteurs de jets de pétards lors du match Metz-Lyon, la veille.

Bernard Serin, président du FC Metz, après les incidents qui ont émaillés la rencontre face à Lyon samedi 3 décembre.
Bernard Serin, président du FC Metz, après les incidents qui ont émaillés la rencontre face à Lyon samedi 3 décembre. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

"Mes pensées vont d’abord à l’attention du joueur qui a été blessé", a réagi dimanche 4 décembre Bernard Serin, président du FC Metz, dans un communiqué. La veille, la rencontre entre Metz et Lyon a dû être interrompue définitivement après des jets de pétards sur le gardien de but lyonnais. Ils ont blessé le footballeur et le médecin venu l’assister. Bernard Serin s’est réjoui du fait qu’Anthony Lopes ait pu quitter l’hôpital et ne "souffre finalement d’aucune lésion".

Mais le président ne décolère pas. Selon lui, ces incidents sur le terrain messin "sont le fruit de quelques individus isolés qui, par leur comportement inqualifiable, ont sali l’honneur de notre club, de notre ville et celui des supporters messins qui, eux, aiment profondément leur club. Ces individus font honte au FC Metz. Ils me font honte à titre personnel", a-t-il affirmé dans son communiqué.

Metz va déposer une plainte avec Lyon

Selon Bernard Serin, le FC Metz "doit maintenant se relever de ces événements et en tirer les conséquences qui s’imposent pour y mettre fin. En collaboration avec les dirigeants de Lyon, une plainte pour coups et blessures volontaires sera déposée [à l’encontre des individus identifiés par un système de vidéosurveillance] renforcé il y a deux ans", a rappelé le président du FC Metz.

"Les actions de prévention, les fouilles préalables, l’appel à des brigades cynophiles et même les dispositifs de sécurité gigantesques déployés sur nos matches ne sont pas suffisamment efficaces pour empêcher un ou deux individus de se rendre coupables d’actes irréparables, isolés et instantanés", a déploré Bernard Serin qui souhaite développer un "arsenal de mesures fermes et radicales".

L'incident ayant eu lieu sur le terrain de Metz, des sanctions pourraient être prises contre le club, comme la victoire sur tapis vert accordée à l'OL.