Clermont-PSG : porté par son trio offensif, Paris s'impose largement et s'envole en tête de la Ligue 1

Auteurs de six buts en Auvergne samedi soir, les Parisiens se rapprochent un peu plus du titre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Neymar célébré par ses coéquipiers après son but contre Clermont, le 9 avril 2022.  (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Comme bien souvent en Ligue 1, un PSG à deux vitesses l'a emporté à Clermont (1-6), samedi 9 avril. Excellent lors de la première demi-heure, le club de la capitale s'est par la suite surtout reposé sur ses individualités offensives. Kylian Mbappé et Neymar se sont tous deux offerts un triplé. Sur courant alternatif face à un adversaire volontaire mais limité, Paris a repris quinze points d'avance sur la deuxième place, occupée par Rennes avant le match de l'OM dimanche.

On ne créera pas un faux suspense quant à l'identité du vainqueur final de cette Ligue 1, tant le PSG a montré le gouffre le séparant du reste du championnat. Avec une équipe quasi-type (et, à noter, Sergio Ramos titulaire), le trio d'attaque Neymar-Messi-Mbappé a combiné. Les six buts se partagent, d'ailleurs, entre les trois ténors. Grâce à son triplé, Kylian Mbappé culmine en tête du classement des buteurs avec vingt réalisations.

Neymar a planté sur un service de Messi (6e), converti un penalty obtenu par Mbappé (72e) avant de finir un caviar du Bondysien (83e). L'attaquant français n'est pas en reste : buteur sur deux passes de l'Argentin (19e, 80e), il a également marqué sur une balle en profondeur du Brésilien (74e). Évidemment, la relative adversité du soir tempère la performance du trio. Mais après la démonstration contre Lorient (5-1 dimanche dernier), celui-ci affiche enfin sa pleine mesure. C'eût été encore mieux s'il y avait eu un quart de finale de Ligue des champions à préparer...

Clermont n'a pas démérité

Clermont attendra surtout les déplacements à Metz et Troyes, deux concurrents directs, pour se situer. Mais les Auvergnats ont eu le mérite d'y croire, revenant à un but peu avant la pause par Jodel Dossou (42e). On ne pourra pas, non plus, leur reprocher d'avoir cherché à relancer et à multiplier les passes courtes, en dépit de l'écart de niveau abyssal. Dix-septièmes de Ligue 1, les joueurs de Pascal Gastien gardent la tête hors de l'eau, malgré une cinquième défaite de rang. Ils conservent une unité d'avance sur Saint-Etienne, 18e, et cinq sur Bordeaux et Metz, qui s'affrontent dimanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.