Cet article date de plus d'un an.

Christophe Pélissier : "On veut garder nos valeurs"

22 fois leader de Ligue 2 cette saison, Lorient accède logiquement à l'élite la saison prochaine. Une "satisfaction" pour son entraîneur Christophe Pélissier même si la joie était "mesurée" en raison de l'arrêt prématuré de la compétition et la pandémie de Covid-19. Prolixes en attaque, ses Merlus espèrent continuer en Ligue 1 avec la même mentalité et la même efficacité.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Comment avez-vous vécu cette saison ?
Christophe Pélissier
: "Elle est vraiment particulière. On était satisfait de monter en ligue 1 mais cette joie était mesurée."

Ça reste une superbe performance !
CP
: "Oui, parce que sur les 28 journées, nous avons été 22 fois leader et 5 fois deuxième ! Là dessus nous avons réalisé une bonne saison. On a eu un football attrayant, puisque nous avons la meilleure attaque avec 45 buts. On voulait montrer dès le départ qu'on voulait aller de l'avant en inscrivant de nombreux buts.

Comment appréhendez-vous la saison en prochaine ?
CP
: "J'ai déjà une expérience de la ligue 1 avec Amiens. C'est une réelle satisfaction de monter une deuxième fois avec un autre club."

Comment se préparer à la Ligue 1 ?
CP
: "Il faut avoir beaucoup d'humilité dans le sport. On est promus, on va s'attacher à maintenir le club au haut niveau. Je veux aussi garder un football attrayant pour les spectateurs. On veut garder nos valeurs."

Quel profil de joueur cherchez-vous pour maintenir le club en L1 ?
CP
: "La priorité est de garder nos meilleurs éléments. On pense à compléter notre effectif avec des anciens de Ligue 1."

Quel est l'objectif de Lorient la saison prochaine ?
CP
: "Le maintien. Lorient est resté plus de 10 ans consécutifs en ligue 1. Après, le championnat est de plus en plus difficile et exigeant. Il faudra vite se mettre au niveau et le club en a les possibilités."

Avez-vous un goût inachevé ?
CP
: "Je trouve qu'il y a beaucoup de monde qui parlent. Je ne vais pas prendre parti, la décision a été prise et je l'accepte. C'est tout. Il faut accepter la décision du gouvernement."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.