Christophe Bouchet : il faut "attendre les premiers mercatos" pour juger le rachat de l'OM par l'Américain McCourt

Christophe Bouchet, ancien président de l’OM de 2002 à 2004, a commenté le  rachat de l'Olympique de Marseille par l'Américain Frank McCourt. "Vous jugez quand même une équipe sur la façon dont elle joue" a-t-il rappelé.

Christophe Bouchet annonce sa démission de la présidence de l\'OM le 25 novembre 2004
Christophe Bouchet annonce sa démission de la présidence de l'OM le 25 novembre 2004 (MAXPPP)

L'Américain Frank McCourt officialise ce lundi 17 octobre son rachat du club de football de l'Olympique de Marseille. L'OM change donc d'ère, après vingt ans aux mains de la famille Dreyfus. "Tout le monde va attendre les premiers mercatos pour voir qui est vraiment Frank McCourt, et ce qu'il veut faire", a analysé sur franceinfo Christophe Bouchet, ancien président de l’OM de 2002 à 2004.

franceinfo : Quelle est la priorité pour le club aujourd'hui ?

Frank McCourt : Il va falloir avoir une stratégie claire sur ce que l'on veut faire du club dans les dix ans à venir. Décider quelle va être sa ressource principale, est-ce que ça va être la formation, vers quel territoire se diriger, quels supporters amener à supporter le club... Tout le monde va attendre les premiers mercatos pour voir qui est vraiment Frank McCourt et ce qu'il veut faire.

L'objectif pour l'OM, c'est d'être champion de France dès cette année ?

C'est un objectif difficile, sans doute impossible même. Quand vous avez un État comme le Qatar qui injecte de l'argent par centaines de millions d'euros, c'est difficile à concurrencer. C'est là où l'OM doit se définir par rapport à un adversaire qui est quasiment sûr de gagner chaque année. Donc, quel ADN on donne à un club pour que les supporters restent, et pour qu'il puisse de temps en temps aller glâner un titre sur le plan national ?

Comment faire revenir les supporters au stade Vélodrome ?

Les supporters, vous les faites revenir si vous êtes extrêmement limpide dans votre pensée, et si vous mettez vos actes au service de cette pensée. C'est pas la peine de leur faire des promesses, aux supporters. Il leur faut du concret. Ils sont très à même de juger ce qui est une bonne ou une mauvaise équipe, de juger la personnalité des joueurs et ceux qui correspondent ou pas à l'OM...Il ne faut pas leur répondre par des paroles, ils ne les attendent pas, et ils ne les entendent pas. Il faut leur répondre par des actes concrets, et les actes concrets, c'est l'équipe que vous allez aligner sur le terrain.

Faut-il changer d'entraîneur ?

Je ne vais pas dire que l'entraîneur est accessoire mais vous savez, à la fin, vous jugez quand même une équipe sur la façon dont elle joue, et sur les joueurs qui sont sur le terrain.  Jose Mourinho ou Arsene Wenger, pour reprendre des noms d'entraîneurs connus, sans une équipe derrière, ça ne fonctionne pas. C'est un ensemble, et pour avoir des joueurs, il faut injecter de l'argent.

Christophe Bouchet : "quel ADN on donne à un club pour que les supporters restent ?"
--'--
--'--