Cet article date de plus de quatre ans.

Aulas: le départ de Lacazette "complètement remis en cause"

"La décision de laisser partir Alexandre" Lacazette "est complètement remise en cause" par le maintien de l'interdiction de recrutement qui frappe le club qu'il voulait rejoindre, l'Atletico Madrid, a annoncé jeudi soir le président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Le deal que nous avions était qu'il pouvait partir sur le club qu'il avait choisi, de son coeur, on avait négocié tranquillement avec eux sans contrainte", a expliqué Jean-Michel Aulas en marge de la finale de la Ligue des champions féminine, que son club a remporté pour la quatrième fois de son histoire, cette fois face au Paris SG aux tirs au but (0-0, 7 t.a.b. à 6). "On avait avancé sur son remplacement éventuel, dans l'hypothèse où il serait parti à l'Atletico, peut-être qu'on aura plus d'avant-centres qu'on ne l'imaginait la saison prochaine", a expliqué le président de l'OL.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé jeudi la décision de la Fifa d'interdire à l'Atletico de recruter, et le club madrilène ne pourra donc pas enrôler de joueurs cet été. Or, Lacazette, âgé de 25 ans et formé à l'OL, souhaitait y évoluer la saison prochaine. "C'est une bonne et une mauvaise nouvelle. Il ne faut pas éluder le fait que c'était sur le plan financier une opération très importante pour l'OL, il faut réfléchir aux conséquences directes et indirectes de cette décision", a encore indiqué M. Aulas, selon qui l'OL "va faire de toute façon des efforts importants la saison prochaine".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.