Cet article date de plus de huit ans.

Ligue 1 : Marseille et Lyon en embuscade derrière le PSG

Le PSG a été battu hier soir. La course pour la première place de la L1 est relancée. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
La joie de l'attaquant lyonnais Steed Malbranque après son but contre Bastia, le 4 novembre 2012.  (PHILIPPE MERLE / AFP)

SPORTS - Toute l'actu de votre club résumée en deux phrases, pas toujours tendres, après la 11e journée, qui s'est disputée du 2 au 4 novembre 2012.

1- PSG 22 points (battu par Saint-Etienne 1-2). Mamadou Sakho, défenseur parisien et auteur d'un but contre son camp : "seul le PSG pouvait battre le PSG". Un peu dur pour les Stéphanois, qui ont fait un bon match. Le PSG restait sur 14 matchs sans défaite en championnat. 

2- Marseille 22 (vainqueur à Ajaccio 2-0). Toute euphorie est proscrite du côté de la Canebière. L'OM a déjà été en tête du championnat, avant de connaître une série de mauvais résultats. L'entraîneur Elie Baup enchaîne quelques clichés : "Nous en sommes à la 11e journée, le championnat est encore très long.  Prenons les matchs les uns après les autres."

3- Lyon 21 (vainqueur de Bastia 5-2). Comme d'habitude, Lyon a montré qu'il avait une attaque de niveau international et une défense de niveau CFA. Ce qui donne des matchs toujours riches en buts et sympathiques à suivre.

4- Toulouse 19 (battu à Bordeaux 0-1). Paradoxalement, c'est au moment où on jouait le jeu de cette équipe toulousaine enfin plaisante à voir jouer qu'elle délivre un non-match à zéro tir cadré. "C'est à nous de nous remettre en question car ça fait deux revers en une semaine. On a fait un bon début de saison, et là on commence à flancher", analyse le milieu toulousain Etienne Capoue sur Canal +.

5- Valenciennes 18 (vainqueur de Sochaux 3-1). Meilleure attaque. Meilleure équipe sur coup franc. Meilleure équipe à domicile. Que demander de mieux ?

6- Saint-Etienne 18 (vainqueur du PSG 2-1). Superman dans les buts (Ruffier), Spiderman en attaque (Aubameyang), la recette de la victoire de l'année.

7-Bordeaux 18 (vainqueur de Toulouse 1-0). Une victoire à la bordelaise : laborieuse, plutôt méritée, mais au terme d'un match d'un ennui total. Et au moment où on ne s'y attendait pas, après six matchs sans victoire.

8- Lille 17 (vainqueur d'Evian 2-0). Ça va beaucoup mieux à Lille, qui reste sur 10 points pris sur 12 possibles.

9- Rennes 16 (vainqueur de Reims 1-0). Avec quatre victoires en cinq matchs, les Bretons passent du bon côté du tableau. Commentaire de l'entraîneur, Frédéric Antonetti : "cela reste très fragile, on va gagner ou perdre notre saison d'ici décembre, il y a beaucoup de matchs importants qui arrivent et il va falloir prendre des points."

L'attaquant de Rennes Mevlut Erding célèbre l'unique but de son équipe contre Reims, le 3 novembre 2012.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

9- Reims 15 (battu à Rennes 0-1) Le meilleur promu sur une pente descendante après deux défaites et un nul sur les trois dernières rencontres. Heureusement, il reçoit Evian lors du prochain match. C'est aussi l'avis de l'entraîneur Hubert Fournier : "un point en trois matchs ? On n'a jamais pensé être tranquilles ni sereins, on savait qu'on serait amenés à vivre des moments difficiles. Sur le plan comptable, c'est faible, mais à nous de faire un bon match dès samedi avec la réception d'Evian."

11- Lorient 15 (battu à Brest 0-2). Lorient n'a pris "que" deux buts, après en avoir encaissé dix sur les deux dernières rencontres. Mais comme les Merlus n'ont pas marqué, une première cette saison, ça leur fait une belle jambe.

12- Bastia 14 (battu à Lyon 2-5). Avec cinq buts encaissés, Bastia reprend un net avantage au classement de la plus mauvaise défense... la catégorie où il a la meilleure chance de finir en tête à la fin de la saison.

13- Brest 13 (vainqueur de Lorient 2-0). Treize points sur quinze à domicile... et zéro à l'extérieur. Autant dire que le maintien des Brestois se jouera au stade Francis-Le-Blé.

14- Montpellier 12 (tenu en échec à Troyes 1-1). "On aurait pu faire mieux, on est pas encore guéri", analyse justement René Girard, l'entraîneur héraultais en conférence de presse. 

15- Nice 12 (vainqueur de Nancy 2-1). La première titularisation du gardien remplaçant David Ospina a permis aux Niçois d'enchaîner deux victoires consécutives, en comptant le succès face à Lyon en Coupe de la Ligue 3-1 mercredi. 

16- Ajaccio 11 (battu par Marseille à domicile 0-2). Les Ajacciens n'avaient pas encaissé de but à domicile, c'est chose faite.

17- Evian 8 (battu par Lille 0-2) Les quatre dernières équipes commencent à être décrochées par les autres. Autant dire que le Sochaux-Evian de la semaine prochaine aura valeur de "match à six points".

18- Sochaux 7 (battu à Valenciennes 1-3). Les Doubistes n'ont plus gagné depuis le 22 septembre et s'enfoncent dans la zone rouge. L'entraîneur Eric Hély déclarait avant la rencontre : "on aimerait tous voir notre équipe pratiquer un football de rêve, mais la priorité aujourd'hui, c'est l'efficacité." Et quand on n'a ni l'un, ni l'autre ? 

19- Troyes 7 (auteur d'un nul contre Montpellier 1-1). Avant, Troyes jouait bien mais ne prenait pas de point. Désormais, ils jouent moins bien mais engrangent plus. Moralité : l'enfer – ou la relégation en Ligue 2 – est pavé de bonnes intentions.

20- Nancy 5 (battu par Nice 1-2). L'évènement, c'est que Nancy a marqué un but, avec une configuration ultra-offensive. Le souci, c'est qu'ils en ont pris deux et concédé leur 8e défaite de la saison.

Le compte-rendu des matchs de la 11e journée sur francetv sport.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.