Ligue 1 : Lyon frappe un grand coup, l'OM à l'affût

Les Lyonnais ont marché sur les Niçois (4-0) grâce au duo Gourcuff-Grenier. Les Marseillais ont eux remporté une victoire convaincante à Guingamp (3-1).

Yoann Gourcuff et Clément Grenier, grands artisans du succès lyonnais contre Nice (4-0), le 10 août 2013.
Yoann Gourcuff et Clément Grenier, grands artisans du succès lyonnais contre Nice (4-0), le 10 août 2013. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Que retenir de la première journée de Ligue 1, qui se déroule les 9, 10 et 11 août ? Toute l'actualité de votre club résumée en deux phrases, pas toujours très sympas.

1- Lyon 3 points (vainqueur 4-0 contre Nice). Rémi Garde, l'entraîneur lyonnais se félicite d'abord "de ne pas avoir pris de but" et tire son chapeau au gardien Anthony Lopes. Pourtant, la résurrection de Yoann Gourcuff, deux passes décisives et un but sur coup franc, vaut les gros titres. "Ce n'est que la première journée, il y aura énormément de matchs. Il faut rester prudent dans les analyses", nuance encore Garde. Son président, Jean-Michel Aulas, crie cocorico sur Twitter.

2- Valenciennes 3 (a écrasé Toulouse 3-0). Une victoire chanceuse, bien aidée par la décision de l'arbitre d'exclure un Toulousain à la demi-heure de jeu. Pas le bon, d'ailleurs. Une des équipes les plus âgées de la L1 (six trentenaires titulaires) n'a pas spécialement brillé. 

3- OM 3 (vainqueur de Guingamp 3-1)L'OM qui marque trois buts, c'est rare, l'OM qui marque 3 buts à l'extérieur, c'est rarissime. La dernière fois, c'était déjà en Bretagne, contre Rennes, en 2008.

4- Nantes 3 (vainqueur de Bastia 2-0). Pour son retour en L1 après 4 ans d'absence, Nantes a dominé Bastia sans être géniale. Une bonne entame à confirmer : il reste 39 points à prendre avant le maintien.

5- Monaco 3 (vainqueur de Bordeaux 2-0 mais sous la menace d'une sanction de 2 points après un envahissement de terrain l'an dernier). Première période convaincante, sans but. Deuxième période laborieuse, avec un but d'un contrôle du dos de Falcao. Le foot, tout sauf une science exacte.

6- Rennes 3 (difficile vainqueur de Reims 2-1). L'année passée, Mevlut Erding était devenu la tête de Turc des supporters bretons. Inefficace, l'attaquant breton s'est réveillée, en inscrivant un but magnifique, deux crochets dans la surface et une frappe parfaite. 

7- Lille 3 (a battu Lorient 1-0). La meilleure équipe lors de la 1ère journée de L1 (5 victoires, 4 nuls, 1 défaite sur les 10 dernières années) a encore frappé. 

8- Saint-Etienne 3 (vainqueur à Ajaccio 1-0). Christophe Galtier, l'entraîneur, a bien aimé son équipe, sauf en attaque : "On commence bien le championnat mais il faut rester humbles et continuer à travailler. Nous allons recruter un ou deux joueurs supplémentaires dont un dans le domaine offensif car on ne peut pas se permettre de faire la saison avec le seul Brandao aux avant-postes."

9- Evian 1 (tenu en échec par Sochaux 1-1). Cette affiche ne faisait pas rêver grand monde en dehors des supporters des deux équipes. Parmi eux, le député UMP Lionel Tardy, déchaîné. 

10- Sochaux 1 (a été chercher un bon nul à Evian 1-1). L'an passé, les Sochaliens avaient marché sur l'eau en match amical et encaissé quatre revers de rang en L1. Cette année, après des matchs amicaux laborieux, déjà un point dans la besace des Lionceaux. 

Le gardien de Sochaux, Simon Pouplin, concède un but contre Evian, le 10 août 2013. 
Le gardien de Sochaux, Simon Pouplin, concède un but contre Evian, le 10 août 2013.  (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

11- PSG 1 (accroché à Montpellier 1-1). Paris arrache un point, en étant mené, en ayant souffert. Sur le plan mental, c'est costaud, sur le plan technique, c'est très perfectible. "C'est le minimum que l'on pouvait faire", a jugé Laurent Blanc, l'entraîneur.

11- Montpellier 1 (a décroché un point face à l'ogre PSG 1-1). Jean Fernandez, l'entraîneur montpelliérain, est plutôt satisfait : "Je pense que le nul est mérité. (...) C'était une belle soirée de foot, avec un super public qui nous a encouragés jusqu'à la fin. C'est positif et encourageant."

13- Reims 0 (battu par Rennes 1-2). Concéder une défaite et être un entraîneur heureux? C'est possible. La preuve avec Hubert Fournier, le coach rémois. "On repart avec zéro point mais on a montré qu'on avait le niveau, je pense qu'on est en avance sur notre entame de la saison dernière en terme de contenu. Si on réitère ce genre de prestation on prendra des points."

14- Lorient 0 (s'est incliné à Lille 0-1). Lorient était invaincu lors de la première journée depuis sa remontée en L1, en 2006-07. Mais ça, c'était avant. "On a mieux joué que Lille mais de façon inoffensive. C'est le premier match, on ne va pas baisser la tête", relativise Christian Gourcuff, l'entraîneur.

15- Ajaccio 0 (battu par Saint-Etienne 0-1). Fabrizio Ravanelli, l'entraîneur ajaccien, est philosophe : "On ne méritait pas de perdre ce match. Je suis déçu par le résultat car nous avons été malheureux. C'est le football."

16- Guingamp 0 (écrasé par Marseille 1-3 à domicile). Les supporters avaient déployé une banderole "Les paysans sont de retour". On a bien vu que Guingamp n'avait plus évolué dans l'élité depuis 2004. Les Bretons ont encaissé deux buts lors des 4 premières minutes...

17- Bordeaux 0 (a tenu 80 minutes contre Monaco 0-2). Bordeaux a été séduisant par périodes, mais n'a pas marqué de but. Comme l'année dernière, où son attaque n'avait fait rêver personne. 

18- Bastia 0 (battu à Nantes 0-2). On a bien vu que la défense bastiaise est en reconstruction, après une saison "portes ouvertes" (pire défense de L1, 66 buts encaissés). Il y a  encore des réglages à faire.

19- Toulouse 0 (écrasé à Valenciennes 1-3). La défense de Toulouse, son point fort, se présentait dans le Nord sans trois titulaires indiscutables, Aurier, Capoue et Zébina. Ça s'est vu. "C'est un match qui ne peut pas me plaire, on n'a pas du tout retrouvé le foot qu'on est capable de pratiquer", peste l'entraîneur Daniel Casanova.

L\'entraîneur toulousain, Daniel Casanova, fait la moue après la lourde défaite concédée par son équipe contre Valenciennes, le 10 août 2013.
L'entraîneur toulousain, Daniel Casanova, fait la moue après la lourde défaite concédée par son équipe contre Valenciennes, le 10 août 2013. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

20- Nice 0 (pulvérisé par Lyon 0-4). "C'est toujours difficile de prendre 4 buts, reconnaît l'entraîneur niçois Claude Puel. En première période, on doit faire beaucoup mieux. A ce moment-là, on méritait mieux. En seconde période, on a perdu le fil. On a eu pas mal de joueurs en reprise, avec des crampes. Et c'est vrai que les Lyonnais à ce moment-là déroulaient."