Cet article date de plus de sept ans.

Ligue 1 : Lyon déloge Paris de la tête du championnat

Les Parisiens ont bien géré la transition Ligue des champions-Ligue 1 en battant Toulouse (3-1). Mais Lyon a répliqué par un succès (1-0 contre Nantes).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Les attaquants lyonnais Nabil Fékir et Alexandre Lacazette se congratulent après la victoire de leur équipe à domicile contre Nantes, le 22 février 2015.  (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Toute l'actualité de votre club après la 26e journée de Ligue 1 disputée les 20, 21 et 22 février, résumée en deux phrases, pas toujours sympa.

1- Lyon 54 (petit vainqueur de Nantes 1-0). L'OL s'impose sur son premier tir cadré du match - un cafouillage de trois Nantais face à Nabil Fékir dans la surface - et s'offre le luxe de rater un penalty en toute fin du temps additionnel. Vous avez dit chance du champion ?

2- PSG 52 points (vainqueur de Toulouse 3-1). Le PSG est leader... au moins 24 heures. "C'est toujours positif d'être premier et d'avoir 52 points en 26 matches, cela fait deux points par match, se félicite Laurent Blanc, le coach parisien. A ce rythme, on n'est pas loin du titre. Il faudra en obtenir plus, mais malgré quelques imperfections dans notre jeu, des matches à domicile mal négociés et la perte de quelques points avant et après la Champions League, on est encore là et c'est très encourageant pour la suite."

3- Marseille 50 (ramène un point de Saint-Etienne 2-2). Bon point de pris pour l'OM à l'extérieur, ou deux points de perdus à cause de ce but stéphanois dans les dernières secondes et des rêves de titres qui s'envolent ? "On ne peut pas laisser filer ces trois points, regrette le double buteur Michy Batshuayi, sur beIN Sports.

4- Monaco 43 (vainqueur in extremis à Nice 1-0). Monaco a perdu contre Guingamp à onze contre dix, et a gagné contre Nice à dix contre onze. "Nous avons contrôlé", résume le placide Leonardo Jardim.

5- Saint-Etienne 42. (arrache un point contre l'OM 2-2). Le ralentissement de Saint-Etienne, qui décroche petit à petit des places européennes se traduit par une baisse de régime de sa défense : 8 buts encaissés sur les 5 derniers matchs, soit plus que sur les 14 précédents.

6- Bordeaux 41 (gratte un point à Rennes 1-1). "Quand on fait le point sur les stats, on se demande comment on a fait pour ne pas gagner le match !, s'interroge Willy Sagnol, le coach girondin. Effectivement : 45 centres bordelais, contre 9 rennais, 20 tirs à 9... 

7- Montpellier 39 (vainqueur de Guingamp 2-0). Sixième match consécutif sans défaite de Montpellier à l'extérieur, et Rolland Courbis, le coach héraultais, a (presque) les doigts de pied en éventail : "Avec 39 points avec 13 journées de la fin c'est un plaisir de pouvoir savourer une saison où il n'y a plus de soucis de maintien. On va essayer de prendre 50 points au moins. Huitième ce serait parfait."

8- Guingamp 35 (surpris par Montpellier au Roudourou 0-2). La belle série de Guingamp s'arrête à sept matchs sans défaite. Le but encaissé après 90 secondes de jeu et un terrain en état de décomposition avancé n'ont pas aidé les ardeurs bretonnes.

9- Nice 34 (battu par Monaco  0-1). Sur les quatre derniers matchs, Nice n'a marqué aucun but. Pour trois nuls 0-0 et une défaite concédée bêtement contre Monaco.

10- Bastia 33 (vainqueur de Lille 2-1). La série bastiaise de 9 matchs sans défaite en Ligue 1 s'est avant tout bâtie sur la défense. Les Corses n'ont encaissé que six buts sur la période. Contre 22 en 17 matchs auparavant.

11- Nantes 33. (battu par un Lyon emprunté 0-1). "On a des regrets", déplore l'attaquant Yacine Bammou, sur beIN Sports. La tactique défensive - un but en quatre matchs pour les Canaris - trouve quand même ses limites.

12- Lille 32 (battu par Bastia 1-2). C'est paradoxal : le Losc perd un des matchs où il a été le meilleur dans le jeu. "C'est désolant de perdre un match comme ça. On se tue tous seuls, sur deux grossières erreurs, peste l'entraîneur lillois René Girard. "On va jouer le maintien."

13- Rennes 32 (ne gagne toujours pas, 1-1 contre Bordeaux). Cela fait dix matchs sans victoire pour les Bretons. Leur dernière série aussi longue remonte à la saison 1990-91, soit l'année de leur dernière descente.

14- Caen 31 (pulvérise Lens 4-1). Mine de rien, Caen dispose de la 4e attaque de Ligue 1, après en avoir marqué quatre à de malheureux Lensois. Un promu qui se sauve par l'attaque, ça fait plaisir à voir dans une Ligue 1 réputée frileuse.

15- Reims 31 (tenu en échec par Metz 0-0). La saison dernière à ce stade de la compétition, le club champenois comptait huit points de plus et l'Europe était plus évoquée que le maintien. Cette fois, le coach Jean-Luc Vasseur évoque la grippe, qui décime son effectif : "Je ne cherche pas d'excuse, mais nous avons eu plusieurs joueurs grippés cette semaine."

16- Lorient 28. Match reporté en raison de la neige sur le terrain d'Evian Thonon Gaillard.

17- Toulouse 28 (impuissant à Paris 1-3). Toulouse a été étouffé par un PSG retrouvé, reconnaît Alain Casanova, l'entraîneur haut-garonnais. "La saison va être difficile jusqu'au bout. On espérait secrètement prendre un point ici mais on s'aperçoit qu'il y a une classe d'écart. Il ne faut pas oublier que sans un grand gardien à Chelsea mardi, le score aurait pu être comme ce soir."

18- Evian 26. Match contre Lorient reporté en raison des chutes de neige.

19- Lens 22 (humilié à Caen 1-4). "Prendre des claques tous les week-ends, ça commence à vraiment me gonfler, lâche, dépité, l'entraîneur lensois Antoine Kombouaré. Les supporters du club, qui ont exprimé leur frustration en jetant des fumigènes sur le terrain en fin de match, sont dans le même cas.

Le gardien du RC Lens Valentin Belon au milieu des fumigènes, lors du match Caen-Lens, le 21 février 2015. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

20- Metz 22. (ramène un point de Reims 0-0). Le dernier but de Metz en championnat ? Le 17 janvier dernier, pourquoi ? Depuis, deux nuls et quatre défaites n'ont pas amélioré la situation des Lorrains.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.