Ligue 1 : Lyon suit le rythme du PSG

Le Lyonnais, faciles vainqueurs de Reims, gardent la tête de la Ligue 1 grâce à une meilleure différence de but que Paris.

Les Lyonnais célèbrent le but marqué contre Reims par Clinton Njie, le 26 avril 2015 à Reims.
Les Lyonnais célèbrent le but marqué contre Reims par Clinton Njie, le 26 avril 2015 à Reims. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Toute l'actualité de votre club après la 34e journée de Ligue 1, disputée les 24, 25 et 26 avril, résumée en deux phrases, pas toujours sympas.

1- Lyon 68 points (va battre Reims 4-2). Un début de match tonitruant (3-1 au bout de 20 minutes de jeu), une équipe qui se repose sur ses lauriers et cela donne quelques frayeurs en seconde période. Heureusement pour eux, les Lyonnais sauvent l'essentiel : les trois points, et la tête du championnat.

2- Paris SG 68 points (écrase Lille 6-1). Après la défaite contre Barcelone en Ligue des champions, les Parisiens n'ont fait qu'une bouchée des Dogues au Parc des princes, avec un triplé de Lavezzi, s'il vous plaît. A noter que Maxwell, en ouvrant le score à la 27e seconde, a inscrit le 2e but le plus rapide de la saison.

3- Monaco 62 points (vainqueur de Lens 3-0). Ferreira Carrasco, Martial et Silva ont vengé leur équipe après l'élimination face à la Juve. Sous pression de Saint-Etienne, Monaco conserve sa place sur le podium.

4- Saint-Etienne 60 points (bat Montpellier 1-0). Un neuvième match sans défaite pour des Verts qui ont le vent en poupe, encore grâce à Max-Alain Gradel. Et voilà des Stéphanois qui rêvent de tutoyer la Ligue des champions.

5- Marseille 57 points (surpris à domicile par Lorient 5-3). On pensait que les Marseillais avaient fait le plus dur en recollant par deux fois au score (2-2, puis 3-3). Mais les Phocéens ont craqué. Et le podium s'éloigne.

6- Bordeaux 55 points (arrache le nul face à Metz 1-1). Occasion manquée pour Bordeaux qui ne profite pas du faux-pas de Marseille. Et le score aurait pu être pire si les Girondins n'avaient pas égalisé à la 83e minute sur un coup franc direct de Khazri.

7- Montpellier 52 points (battu à Saint-Etienne 1-0). Laissons Rolland Courbis analyser la situation : "Je vais faire une petite crise de jalousie. J'aimerais être à la place de Galtier. Je vois deux victoires de Saint-Étienne sur un score de 1-0 contre nous cette saison. Cela fait six points. C'est la différence entre la saison des Stéphanois et la nôtre."

8- Lille 50 points (atomisé à Paris 6-1). Les Lillois avaient gagné six de leurs sept derniers matches. Autant dire que le coup d'arrêt est rude. "Je crois qu'il n'y a pas grand chose à dire. On a été inexistants", a réagi le coach René Girard. Rien à ajouter.

9- Rennes 49 points (bat Nice 2-1). Les Bretons poursuivent leur bonne série grâce à ce cinquième match d'affilée sans défaite. Et s'ils commençaient à rêver d'Europe ?

10- Nantes 44 points (est allé chercher le nul à Toulouse 1-1). Une première mi-temps attentiste, une défaite qui se profilait... mais à la 88e minute les Canaris arrachent le point du match nul, grâce à une tête de Bedoya. Suffisant pour assurer le maintien en Ligue 1.

11- Guingamp 43 points (s'impose à Caen 2-0). L'EAG est sauvé, grâce à ses six points d'avance sur Evian, premier relégable. Mention spéciale à Beauvue, auteur d'un tir à plus de 40 mètres, venu lober le gardien caennais et se loger en pleine lucarne.

12- Nice 41 points (battu à Rennes 2-1). Les Aiglons peuvent nourrir des regrets après avoir ouvert le score par Bauthéac (22e minute). Les hommes de Claude Puel restent scotchés dans le ventre mou du championnat.

13- Bastia 40 points (gagne sur le fil à Evian 2-1). Les Corses se donnent de l'air dans la course au maintien. Avec ce succès obtenu à la 87e minute, Bastia met fin à une série de cinq matches sans victoire.

14- Toulouse 39 points (concède le nul face à Nantes 1-1). Deux points de perdus qui pourraient coûter cher. Le TFC, qui a mené une grande partie du match (but de Regattin à la 22e), s'est fait rattraper en fin de rencontre. Et dire que la barre transversale a privé les Toulousains d'un second but...

15- Caen 38 points (battu par Guingamp 2-0). Troisième défaite consécutive pour des Caennais qui vont devoir lutter jusqu'au bout. "Si on veut jouer une finale à la dernière journée contre Evian, il va falloir gagner un match avant", analyse leur entraîneur, Patrice Garande.

16- Lorient 38 points (s'en va battre Marseille au Vélodrome 5-3). Une victoire inespérée (et spectaculaire) pour Jordan Ayew et les siens. Voilà quatre matches que les Merlus attendaient ça.

17-Reims 38 points (battu par Lyon 4-2). Cinquième défaite en six matches pour Reims. Asphyxiés en première période, les Champenois ont profité de l'attentisme lyonnais en seconde, sans parvenir à en profiter. La zone rouge se rapproche.

18- Evian TG 37 points (défait à domicile par Bastia 2-1). C'est la mauvaise opération du jour. L'ETG, qui a pourtant ouvert le score, a sombré en seconde période. Et se retrouve dans la zone rouge.

19- Metz 30 points (ramène un nul de Bordeaux 1-1). Sauf énorme surprise, c'en est fini de Metz en Ligue 1. Les Grenats, qui ont mené à Chaban-Delmas, n'ont pas démérité, comme le souligne Albert Cartier : "On a souffert mais on s'est arraché, c'est intéressant et important." Mais pas suffisant.

20- Lens 26 points (accueille Monaco à 17 heures). Ce n'est pas encore mathématique, mais c'est quasiment acquis : Lens, bon dernier, jouera en Ligue 2 la saison prochaine. Les Sang et Or n'attendent plus que la fin du calvaire.