Cet article date de plus de sept ans.

Ligue 1 : Paris reste dans le viseur de ses poursuivants

Face à une belle équipe lilloise, les Parisiens ont souffert au Parc des princes, dimanche (2-2). Ils sont champions d'automne, pas plus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Auteur du premier but parisien, Zlatan Ibrahimovic est le meilleur buteur de L1 cette saison, avec 15 réalisations en 18 matchs. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Tout l'actualité de votre club après la 19e journée de L1, disputée les 20, 21 et 22 décembre, résumée en deux phrases pas toujours sympas :

1- PSG 44 points (tenu en échec par Lille 2-2). Laurent Blanc est "satisfait du match, pas du résultat". Toujours invaincus à domicile, les champions d'automne restent à la portée de Monaco et Lille, deux adversaires qu'ils n'ont pas réussi à battre cette saison.

2- Monaco 41 points (impuissant face à Valenciennes 1-2). "Valenciennes a eu plus de chance ce soir que durant toute la saison", peste Claudio Ranieri. Une chose est certaine : Monaco n'en a pas eu, avec un but contre son camp d'Abidal, un poteau de Moutinho ou encore un penalty raté par Falcao.

3- Lille 40 points (à la hauteur face à Paris 2-2). Dominés mais pas étouffés, les Lillois ont proposé une belle prestation aux spectateurs venus assister au choc de la journée. Ils étaient même devant, jusqu'à ce que Marko Basa n'inscrive un but contre son camp (72e).

4- Bordeaux 31 points (tenu en échec à Marseille 2-2). Après quatre victoires de rang, les Bordelais ont calé au Vélodrome, malgré un avantage de 2-0 jusqu'à la 73e. Le podium reste loin pour les Girondins.

Embrassades de fin d'année entre le Bordelais Carlos Henrique et le Marseillais André-Pierre Gignac. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

5- Saint-Etienne 30 points (vainqueur de Nantes 2-0). Les Verts finissent l'année en beauté, malgré un match poussif face aux Canaris. Auteur d'un but sur penalty en fin de rencontre, Mevlüt Erding devient le troisième joueur à marquer lors de quatre matches consécutifs cette saison.

6- Marseille 29 points (combattif face à Bordeaux 2-2). Le nouvel entraîneur José Anigo "a apporté cette grinta qu'on avait perdue, avant quand on perdait 2-0, on ne revenait jamais dans un match comme celui là", soutient le défenseur Souleymane Diawara. Regrettant un début de saison "très, très moyen", le président Vincent Labrune dit mieux : "José Anigo restera le temps qu'il faudra, c'est l'homme de la situation".

7- Nantes 29 points (défait à Saint-Etienne 2-0). Les Nantais n'ont pas montré grand chose à Geoffroy-Guichard, peut-être déstabilisés par la sortie sur blessure de leur capitaine FilipDjordjevic"On ne connaît pas le niveau de gravité", a indiqué son entraîneur Michel Der Zakarian.

L'attaquant nantais Filip Djordjevic souffre d'une entorse de la cheville gauche. ( MAXPPP)

8- Reims 29 points (tout sourire face à Ajaccio 4-1). Après une première mi-temps sans saveur, les Rémois se sont réveillés à la 59e, inscrivant quatre buts en quinze minutes. "C'est bête que ça s'arrête là, Gaëtan aurait bien continué", s'amuse l'entraîneur Hubert Fournier, en référence à Gaëtan Charbonnier, auteur d'un doublé.

9- Lorient 27 points (avec les dents face à Lyon 2-2). Menés 1-2, les hommes de Christian Gourcuff ont tout donné dans le temps additionnel, avant d'être récompensés sur une tête d'Alain Traoré. Grâce à ce résultat, Lorient reste devant son adversaire du soir.

10- Lyon 25 points (incapable de gérer son avantage à Lorient 2-2). Les semaines se suivent et se ressemblent pour les Gones : comme face à Marseille, Lyon a mené de deux buts et Lyon a été repris. Fou de rage, Rémi Garde a expédié sa conférence de presse : "Si je suis en colère ? Oui, pas mal. Voilà, merci et au revoir."

Le Lyonnais Clément Grenier avait ouvert le score à Lorient, bien servi par une superbe roulette signée Yoann Gourcuff. (FRANK PERRY / AFP)

11- Toulouse 25 points (tenu en échec par Guingamp 0-0). Les Toulousains ont peiné face au bloc défensif guingampais. Le technicien local, Alain Casanova, se console avec la "bonne série" en cours : cinq matchs sans défaite.
 

12- Guingamp 24 points (muet à Toulouse 0-0)Pour son retour à la pointe de l'attaque, après six semaines à l'infirmerie, le meilleur buteur guingampais, Mustapha Yatabaré, est resté silencieux. Coach Gourvennec n'en est pas moins fier de la "belle performance" de ses joueurs lors de la phase aller du championnat.

13- Bastia 24 points (dominateur stérile face à Montpellier 0-0). Quatrième match consécutif sans victoire pour les Corses, qui restent difficiles à jouer à domicile (une seule défaite en neuf matchs de championnat). "Les vacances arrivent à point nommé", estime l'entraîneur Frédéric Hantz, qui espère deux ou trois renforts au mercato d'hiver.

14- Nice 23 points (vainqueur d'Evian 3-1). L'année se termine bien pour les Niçois, avec trois victoires en trois matchs cette semaine. A noter le doublé d'Eric Bauthéac et le but à la 86e du jeune Alexy Bosetti, ancien supporter inconditionnel de la Brigade Sud, qu'il s'est fait un plaisir de saluer après son but.

D'un lob parfaitement ajusté, Alexy Bosetti trompe Bertrand Laquait. (VALERY HACHE / AFP)

15- Rennes 21 points (dominé par Sochaux 2-1). Rien ne va plus chez les Bretons, qui n'ont récolté que cinq points lors de leurs huit derniers matchs. "L'année 2013 a été quasi catastrophique pour le Stade Rennais", résume Phillippe Montanier.

16- Evian TG 20 points (rattrapé par Nice 3-1). En tête à l'heure de jeu, les Savoyards ont fini par prendre l'eau sous la pluie battante de l'Allianz Riviera. L'entraîneur Pascal Dupraz a "passé un bon moment, malgré tout, dans un stade magnifique avec un public niçois derrière son équipe".

17- Montpellier 17 points (à la peine à Bastia 0-0). Premier point au compteur pour Rolland Courbis, qui s'en félicite. "On ressemblait à une équipe qui n'a pas une tête de relégable", dixit le nouvel entraîneur, dont les joueurs ont tout de même beaucoup subi en Corse.

18- Valenciennes 14 points (vainqueur de Monaco 1-2). Avec seulement 30% de possession de balle et 20% des tirs, Valenciennes signe un bel exploit face au dauphin du PSG. Auteur du but de la victoire, David Ducourtioux va enfin pouvoir avoir du répondant face à son fils, qui lui répétait souvent "Papa, tu ne marques jamais".

Pari gagnant pour Nicolas Penneteau face à Falcao : "J'y suis allé au feeling, je voulais partir à droite quoi qu'il arrive." (VALERY HACHE / AFP)

19- Sochaux 11 points (vainqueur - si, si - face à Rennes 2-1). Accueillis par une banderole "Le vin chaud saoule moins que vous", les Sochaliens signent leur second succès de la saison. Suffisant pour abandonner la dernière place du classement.

20- Ajaccio 9 points (écrasé par Reims 4-1). "L'équipe est en progrès", selon l'entraîneur Christian Bracconi. Peut-être ne parle-t-il pas de son équipe, nouvelle lanterne rouge de la Ligue 1.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.