Cet article date de plus de six ans.

Real-Barça/Ancelotti: "Le Real Madrid n'a pas perdu la tête"

Mené au score dans le Clasico face au Barça, le Real Madrid a gardé sa ligne directrice sans "perdre la tête". La clé du succès des siens selon l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"La clé du match a été l'effort que nous avons fourni. Nous n'avons pas  perdu la tête après avoir encaissé ce but", a analysé le technicien italien en  conférence de presse. "La clé était de maintenir la même idée après avoir encaissé le but. Nous  avons marqué grâce à un déboulé de Marcelo sur la gauche et ensuite nous avons  gagné en seconde période parce que nous voulions remporter le match", a  poursuivi Ancelotti, victorieux de son premier clasico de Liga après deux  défaites l'an dernier en championnat face au Barça. D'ailleurs, la titularisation de Luis Suarez côté barcelonais, pour son  tout premier match officiel sous le maillot catalan après avoir purgé sa longue  suspension, n'a pas non plus fait dévier le Real de son chemin, a assuré  l'entraîneur.

"Je n'ai pas été surpris (de le voir titulaire). Rien n'a changé dans notre  idée de jeu, dans notre tactique, que Suarez joue ou pas, parce que sa position  était la même qu'un autre", a dit Ancelotti. Interrogé au sujet du très bon match de Karim Benzema, l'Italien a préféré  retenir la performance collective de ses hommes: "Je dis toujours la même chose  sur Benzema, mais aujourd'hui on pourrait parler de Karim, Cristiano, Isco,  Pepe... Naturellement, Benzema est en pleine forme, comme tous les autres." Au classement, l'entraîneur merengue s'est dit très satisfait de recoller à  un petit point derrière le leader blaugrana. "Cette victoire est importante parce que nous avons battu une équipe très  forte, nous avons atteint notre objectif qui était de refaire notre retard au  classement et nous sommes très satisfaits", a conclu Ancelotti.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.