Cet article date de plus de trois ans.

Liga : Ronaldo évite le pire au Real

Grâce à une égalisation tardive de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid a accroché le match nul face à l'Athletic Bilbao (1-1) dans un match mal embarqué. Les Merengue reviennent provisoirement à trois points de l'Atletico Madrid, qui se déplace demain à la Real Sociedad. Derrière, Valence n'avance plus après sa défaite face à Getafe (1-2) sur un doublé de Loïc Rémy et voit le Real s'éloigner devant lui. C'est la deuxième défaite consécutive de Valence après celle face au FC Barcelone la semaine dernière.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Cristiano Ronaldo (Real Madrid). (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY)

Le Real s'en sort bien ! Menés par l'Athletic Bilbao  jusqu'à la 87e minute après un but de Williams, les Merengue s'en sont remis à leur homme providentiel Cristiano Ronaldo pour arracher le match nul en fin de match (1-1). Sur une frappe de Modric qui fuse dans un forêt de jambes, Ronaldo dévie légèrement le ballon qui trompe Arrizabalaga.

Ce but permet au Real d'accrocher un point dans sa quête de la deuxième place. L'Atletico Madrid est provisoirement à portée de tir des Madrilènes. Mais les Madrilènes pourraient en profiter demain lors de leur déplacement face à la Real Sociedad pour reprendre six points d'avance en cas de victoire.

Loïc Rémy stoppe Valence

Valence n'avance plus. Après leur défaite face à Barcelone samedi dernier (2-1), les Espagnols sont encore tombés, cette fois face à un adversaire plus modeste : Getafe (1-2). Le grand homme de la soirée est Français : Loïc Rémy, prêté par Las Palmas, a inscrit le doublé de la victoire pour son équipe.

Valence reste quatrième avec un matelas confortable de 13 points sur le Bétis Séville. Mais les Valencians devront vite se reprendre face au Celta Vigo samedi s'ils veulent rester au contact du Real Madrid.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.