Liga : la fin de l'histoire entre Lionel Messi et le FC Barcelone, un feuilleton en cinq actes

Le club catalan a annoncé jeudi le départ de sa star argentine après des mois de tractations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Lionel Messi célèbre un but contre Grenade, le 29 avril 2021 au Camp Nou. (JOAN VALLS / NURPHOTO / AFP)

Objet de toutes les rumeurs et théories depuis un an, le feuilleton autour du futur de Lionel Messi touche à sa fin. Après une année de tergiversations, le capitaine du FC Barcelone quitte le club. Un séisme sur la planète football provoqué par un communiqué du Barça, jeudi 5 août. Retour en cinq épisodes sur une fin d'aventure compliquée entre le sextuple Ballon d'Or et les dirigeants blaugranas.

25 août 2020 : l'affaire du "burofax" lance le feuilleton

Marqué par une saison difficile en Liga (dauphin du Real Madrid), peu enthousiasmé par le projet du président barcelonais de l'époque Josep Maria Bartomeu, et humilié par le Bayern Munich en quarts de finale de la Ligue des champions (2-8), Messi provoque un séisme sur la planète football.

L'Argentin annonce aux dirigeants catalans son intention de quitter le Barça par... burofax, un courrier recommandé avec une valeur juridique. La nouvelle fait l'effet d'une bombe dans la capitale catalane. Des centaines de supporters en colère se rassemblent devant les bureaux du club, demandant la démission du président, responsable selon eux de la décision de Messi.

4 septembre 2020 : une saison supplémentaire en Catalogne

Après d'intenses tractations en interne, La Pulga reste finalement à Barcelone. Lionel Messi annonce à Goal qu'il doit honorer sa dernière année de contrat avec les Blaugranas. Son père et agent avait tenté de faire jouer une clause lui permettant de quitter le club catalan, sans succès. L'Argentin précise alors qu'il ne voulait pas "aller en procès contre le Barça".

Fin décembre, deux mois après la démission de Josep Maria Bartomeu de la présidence du Barça, Messi accorde une interview à la chaîne espagnole La Sexta. Le numéro 10 argentin indique avoir "beaucoup souffert" de la manière dont les choses se sont déroulées cet été-là.

Décembre 2020-janvier 2021 : tentatives de séduction parisiennes

Libre au 30 juin, Lionel Messi a reçu de nombreux appels du pied venant d'autres joueurs, d'autres clubs. Le PSG est parmi les prétendants intéressés par la Pulga. "Je veux rejouer avec Messi, j’espère que nous pourrons être ensemble la saison prochaine", lâche Neymar, son ancien coéquipier et star du PSG, au micro d'ESPN Argentine début décembre.

Quelques semaines plus tard, le directeur sportif parisien Leonardo semble confirmer l'intérêt du club pour le numéro 10 du Barça, dans les colonnes de France Football : "Les grands joueurs comme Messi seront toujours mis sur la liste du PSG. Mais ce n'est bien sûr pas le moment d'en parler, ni d'y rêver. (...) Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près. En fait, non, on n'est pas encore assis, mais notre chaise est juste réservée au cas où." La chaise est réservée mais Messi ne viendra finalement pas s'y asseoir. Pour l'instant.

8 mars 2021 : Laporta, une élection et une promesse, garder Messi  

Au printemps 2021, le FC Barcelone élit son nouveau président après la démission de Josep Maria Bartomeu. L'un des candidats est déjà bien connu des socios (les électeurs) : Joan Laporta, aux commandes du club entre 2003 et 2010. Il avait signé le premier contrat professionnel de l'Argentin en 2004 avant de le prolonger un an plus tard jusqu'en... 2014 !

Fort de ce lien noué avec la Pulga, Laporta promet de tout faire pour convaincre Messi de rester, et remporte les élections. Dans son discours de victoire, le 8 mars, le nouveau président n'oublie pas le capitaine argentin : "aujourd'hui marque l'anniversaire du jour où Lionel Messi a débuté avec les jeunes du Barça. (...) Je vais l'encourager à continuer au FC Barcelone, c'est ce que nous voulons tous."

Été 2021 : l'optimisme puis la douche froide 

Le 28 mai, pour sa première conférence de presse en tant que président du Barça, Joan Laporta déclare "bien avancer sur le nouveau contrat de Messi (...) Nous entretenons d'excellentes relations et nous travaillons pour qu'il puisse rester au Barça." Après des mois de rumeurs, Laporta assure même être "modérément optimiste" quant à une prolongation.

Deux semaines plus tard, le dirigeant catalan affirme que "les crampons de Messi continueront de fouler la pelouse du Camp Nou. Il veut rester. Je n'imagine pas un 'non' de sa part". Enfin, début juillet, Laporta touche au but et le fait savoir : "nous souhaitons qu'il reste, Leo veut rester et on est en train de chercher la meilleure formule", ajoutant que les négociations progressent "de la manière attendue".

Mais jeudi 5 août : coup de tonnerre ! Alors que la Liga avait déjà les finances du club blaugrana dans le viseur, le FC Barcelone annonce le départ de la légende argentine et en rejette la faute sur les instances du football espagnol : "Bien qu'un accord ait été trouvé entre le FC Barcelone et Leo Messi et que les deux parties aient clairement l'intention de signer un nouveau contrat aujourd'hui, il n'a pas pu être officialisé en raison d'obstacles économiques et structurels (règlement de la Liga espagnole)".

Début 2021, le Barca avait publié son bilan économique 2019-2020, dans lequel il confirmait avoir une dette totale de 1,173 milliard d'euros. Or, depuis des années, la Liga instaure un plafond salarial à ses équipes, dépendant de leur situation financière, pour les empêcher de vivre au-dessus de leurs moyens. Le club catalan ne semble donc plus en mesure de payer la star argentine à la hauteur de ses attentes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.