Cet article date de plus de sept ans.

L'Atletico Madrid met la pression

L'Atletico Madrid ne faiblit pas malgré les difficultés. Poussés dans leurs derniers retranchements, les Colchoneros ont fini par s'imposer 3-2 et se retrouve leader provisoire de la Liga avant le match de Barcelone à Getafe dimanche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Quand l'Atletico Madrid ne sait plus comment se sortir d'un match piège, il lui reste une toujours une arme tranchante : Diego Costa, auteur de ses 18 et 19e buts et  meilleur buteur de la Liga devant Cristiano Ronaldo (17 buts). Pris à froid par Levante sur le but d'Ivanschitz (1e) puis rattrapé après la mi-temps par Rios (56e), Madrid a laissé les clés du camion à son sauveur. Le Brésilien avait déjà frappé au retour des vestiaires (47e). Il a donné la victoire aux siens en marquant un penalty à la 77e minute.

Dans la stupeur puis la ferveur du stade Vicente Calderon, où le club  madrilène est invaincu cette saison, le match a souvent ressemblé à une partie  d'attaque-défense: les "Granotas" avaient délibérément choisi de défendre très  bas, parfois à neuf joueurs dans leur propre surface. Face aux déferlantes madrilènes, Levante a finalement craqué: Ruben a  déséquilibré Juanfran dans la surface et Diego Costa a inscrit le penalty de la  victoire avec sang-froid, offrant le plus beau des cadeaux de Noël au stade  Calderon: une place de leader, à déballer dimanche.

A nouveau battu lors de cette 17e journée (défaite 0-1 contre Almeria), le Betis Séville s'enfonce à grands pas vers la relégation. Son voisin le FC Séville est mieux loti avec un succès 2-1 à Villarreal et une 7e place provisoire. Dans la soirée, la Real Sociedad se déplace à Grenade avec la 5e place du sous-marin jaune dans le viseur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.