Cet article date de plus de huit ans.

Quatre magnifiques imposteurs du foot

Un ancien militaire espagnol vient de se faire passer pour une recrue du PSG. Une pratique de plus en plus fréquente.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Capture d'écran du compte Twitter de Miguel Iborra, faux joueur du PSG. (TWITTER / MIGUEL IBORRA)

FOOT - Qu'ont en commun Greg Akcelrod, Steve Dassidot, Borisio Ferrara, Ali Dia, Alessandro Zarelli et Miguel Iborra Gracie ? Ce sont les plus belles arnaques du foot professionnel, de vrais imposteurs qui ont touché du doigt leur rêve de signer dans un grand club. L'un d'eux a même fait une apparition avec l'équipe première... Portraits. 

1Miguel Iborra Gracie, le canular le plus sophistiqué

C'est le journal espagnol Marca (lien en espagnol) qui a révélé l'information mardi 11 décembre : Miguel Iborra Gracie n'est pas un joueur de l'équipe B du PSG, arraché à Valence. Jardinier, ancien de l'armée espagnole d'après 20minutes.fr, l'identité de cet homme qui a quand même créé un compte Twitter de fans et donné une interview à un site sportif italien (lien en italien), reste un mystère. Son Twitter, suivi par 22 000 personnes, est un petit chef-d'œuvre : on y trouve des photos avec des joueurs, d'autres où il pose devant des portes fermées portant le logo du PSG. Sa (fausse) fiche du site officiel du club  a circulé et une éphémère page Wikipedia a vu le jour. 

2Greg Akcelrod, le plus touche à tout

C'est le pionnier du genre, celui que Slate a appelé le "Rocancourt du football", référence à Christophe Rocancourt, le célèbre imposteur professionnel. L'histoire de Greg Akcelrod commence en 2008, quand ce fan du PSG s'invente un destin de footballeur professionnel. Pour crédibiliser la rumeur, il publie sur les réseaux sociaux un faux reportage télé où un journaliste le compare à Pep Guardiola, l'ancien milieu du Barça. Muni de ce prestigieux CV, il manque de se faire embaucher par le club bulgare CSKA Sofia. BFMTV est revenu à l'époque sur l'imposture :

C'est un supporter bulgare, désireux d'en savoir plus sur la future recrue de son club, qui a découvert le pot aux roses en posant la question sur un forum de fans du PSG. Aux dernières nouvelles, Greg Akcelrod se présente désormais comme un directeur d'écurie en Formule Renault, une catégorie inférieure de la F1, après avoir plus ou moins évolué dans un club de foot canadien.

3Borisio Ferrara, le plus virtuel

Eté 2006. Deux passionnés de foot et de l'AS Saint-Etienne décident de lancer une fausse rumeur sur un forum. Borisio Ferrara, un joueur italien, est né. De faux extraits en VO du prestigieux journal italien La Gazzetta dello Sport, et le tour est joué. France Football tombe dans le panneau et consacre une brève à ce pseudo inconnu... qui n'a jamais existé. Les Cahiers du Football constatent que la rumeur est reprise par plusieurs sites consacrés aux transferts dans le foot avant que l'imposture ne soit démasquée, quelques semaines plus tard. Les méthodes de fabrication de la rubrique "transferts" de la presse sportive ont donné lieu, plus tard, à des articles édifiants (voir cet exemple sur Rue89). 

4Ali Dia, le plus people

En 1996, Internet n'était pas un réflexe pour les recruteurs. Quand le manager de Southampton, Graeme Souness, reçoit un coup de fil de George Weah, l'attaquant mythique du PSG et du Milan AC, lui recommandant son cousin, Ali Dia, l'entraîneur ne se pose pas de questions. Ali Dia passe un essai, concluant, et décroche un contrat pour animer l'attaque des Saints.

L'entraîneur décide de le jauger en lui faisant disputer un match de l'équipe réserve, mais des trombes d'eau s'abattent sur le stade. La rencontre est reportée. Dans le doute, Souness décide d'emmener son prodige pour le match de l'équipe première le lendemain. Quand un attaquant se blesse, c'est Ali Dia qui le remplace. La supercherie éclate au grand jour : Ali Dia ne joue pas comme le cousin de George Weah mais plutôt son arrière-grand-père. Son entraîneur, ébahi, le sort du terrain rapidement. Une chaîne britannique retrace le parcours de l'imposteur :

En réalité, c'est son agent qui s'était fait passer pour "Mister George"... et avait tenté cette ruse avec plusieurs clubs de Premier League, raconte le Guardian (lien en anglais). Le retard technologique des clubs les perdra : en 2005, plusieurs clubs gallois se sont fait avoir par le pseudo prodige italien Alessandro Zarelli, qui présentait des "fax ayant l'air officiels" de grands clubs italiens comme lettres de recommandation, raconte la BBC (lien en anglais).

Les exemples du genre sont légion. Citons Steve Dassidot, faux joueur créé de toutes pièces par le site Les Dessous du Sport en 2008, Didier Baptiste, un pseudo-avant-centre de l'AS Monaco convoité par Liverpool en 1999 comme le rapporte The Independent (lien en anglais), avant que l'on se rende compte qu'il s'agissait d'un héros d'une série télé sur le foot diffusée à l'époque, ou encore Masal Bugduv, un attaquant moldave si prometteur qu'il se retrouve en 2009 dans la liste des 50 jeunes joueurs qui montent du Times, avant qu'on ne s'aperçoive, explique The Guardian, qu'il avait été créé par un Irlandais fatigué des fausses rumeurs sur les transferts...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.