Le Racing Club de Lens au bord de l'asphyxie

Bons derniers du classement de Ligue 1, les Sang et Or sont - presque - déjà condamnés à la relégation. Mais ce sont les finances du club qui inquiètent le plus en cette fin de saison. Le président Gervais Martel vient de passer quelques jours en Azerbaïdjan, auprès de l'actionnaire du club, pour qu'il verse enfin l'argent promis depuis des mois.

(Malgré la situation sportive et financière délicate de leur club, les supporters lensois continuent de soutenir leur équipe © MaxPPP)

La fin de saison s'annonce très difficile pour le Racing Club de Lens en Ligue 1 de football. Avec douze points de retard sur Reims, première équipe hors de la "zone rouge", à quatre journées de la fin du championnat, les Sang et Or sont quasiment condamnés à descendre en Ligue 2 la saison prochaine.

Mais plus inquiétant encore, les finances du club sont dans le rouge. Depuis plusieurs mois, le RC Lens attend les millions de son actionnaire majoritaire l'Azéri Hafiz Mamadov.

Gervais Martel ne ménage pas ses efforts pour convaincre l'actionnaire

Ce feuilleton extra-sportif a pourri toute la saison des Lensois, et c'est loin d'être fini. Gervais Martel, le président du Racing Club de Lens, vient de passer quelques jours à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan. Depuis plusieurs mois, il multiplie les voyages auprès de l'actionnaire, pour qu'il verse enfin les millions promis. En vain pour l'instant.

Trop de handicaps pour rivaliser en Ligue 1

Hafiz Mamadov a d'abord été l'homme providentiel, celui qui a sauvé le RC Lens du dépôt de bilan en injectant près de 24 millions d'euros il y a 2 ans. Mais depuis, sa crédibilité a fondu comme neige au soleil, et son club a même été interdit de recrutement cette saison. "Le Racing Club de Lens a cumulé les handicaps cette année ", explique Benoît Dequevauviller, journaliste et auteur de plusieurs livres sur le club du Pas-de-Calais.

"Le Racing Club de Lens a cumulé les handicaps cette année", Benoît Dequevauviller, auteur de plusieurs livres sur le club lensois
--'--
--'--

Les supporters craignent maintenant le pire, c'est-à-dire le dépôt de bilan.Une théorie rejetée par le président lensois Gervais Martel. "Le RC Lens a toujours respecté les engagements qu'il a pris ", assure-t-il.

"Le RC Lens a toujours respecté les engagements qu'il a pris", Gervais Martel, président du club.
--'--
--'--

Pour l'instant les salaires de tous les employés sont versés sans retard. Mais beaucoup de supporters estiment que Gervais Martel se montre étrangement flou ces derniers temps concernant l'avenir du club. "Avant on n'avait pas besoin des médias pour connaître la vie du club, on discutait directement avec Gervais Martel ", raconte Philippe Pernet, le président du "12 lensois", un club de supporter.

"Avant on n'avait pas besoin des médias pour connaître la vie du club", Philippe Pernet, le président du "12 lensois", un club de supporter.
--'--
--'--

On devrait en savoir plus sur l'avenir du RC Lens le 26 mai prochain, date du passage du club devant la DNCG, le gendarme financier du football français. Un rendez vous que Gervais Martel dit attendre sereinement.