Cet article date de plus de neuf ans.

La vidéo dans l'arbitrage du football arrive-t-elle trop tard ?

La Fifa a autorisé, jeudi 5 juillet, l'usage de la vidéo le long de la ligne de but. Cette décision devrait sensiblement changer le football, et pourrait donner quelques regrets à des équipes lésées par le passé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le défenseur anglais John Terry (à droite) dégage le ballon après une frappe de l'Ukrainien Marko Devic lors du match de l'Euro 2012 Angleterre-Ukraine, le 19 juin 2012 à Donetsk. Le but, valable, sera pourtant refusé par l'arbitre. (SERGEI SUPINSKY / AFP PHOTO)

En autorisant, jeudi 5 juillet, l'utilisation de la vidéo le long de la ligne de but, l'International Football Association Board (Ifab), responsable des règles du football et de leur évolution, a pris une décision attendue depuis longtemps et qui devrait à l'avenir éviter de nombreuses polémiques. Cependant, pour certains, cette modification du règlement arrive un peu tard. La preuve en images.

• 1966, la première polémique de l'histoire

Finale de la Coupe du monde 1966 à Londres. La sélection anglaise affronte la RFA au Wembley Stadium. Au terme d'une rencontre serrée, les deux équipes ne parviennent pas à se départager (2-2) et s'engagent donc dans les prolongations. A la 100e minute, un tir de l'attaquant britannique Geoffrey Hurst heurte la barre transversale, avant de rebondir au sol. Devant ou derrière la ligne ? L'arbitre juge que le ballon a bien franchi la ligne, et valide le but. L'Angleterre s'impose finalement 4 buts à 2 mais la victoire reste entâchée par la polémique autour de cette action. Aujourd'hui encore, il est impossible de dire avec certitude si le but était bien valable.

• Viktor Ikpeba et le penalty injustement refusé

Qu'y a-t-il de plus cruel qu'une séance de tirs au but ? Une séance de tirs au but dans laquelle vous vous voyez refuser un but pourtant bel et bien valable. C'est ce qui est arrivé au joueur nigérian Victor Ikpeba lors de la finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en 2000. Au terme du temps règlementaire et des prolongations, Nigérians et Camerounais ne sont pas parvenus à se départager. Le premier champion d'Afrique du XXIe siècle est donc désigné au terme d'une séance de tirs au but. Quatrième tireur du Nigeria, Viktor Ikpeba s'élance : la balle heurte la transversale et rebondit derrière la ligne (7'25" sur la vidéo). L'arbitre estime pourtant que le but n'est pas valable, et offre la victoire aux Camerounais.

• 2010, la revanche allemande

Quarante-quatre ans après l'épisode de Wembley, Anglais et Allemands se sont offert une nouvelle polémique autour de la question de la validité d'un but. Les deux équipes se retrouvent en huitièmes de finale du Mondial sud-africain, et les Allemands prennent rapidement l'avantage grâce à un but de Klose à la 20e minute. Quelques minutes plus tard, le millieu de terrain Franck Lampard envoie un missile qui heurte la barre et rebondit au sol. Mais à la différence de ce qui s'était produit en 1966, l'arbitre refuse un but pourtant bien valable, comme le prouve la vidéo ci-dessous. L'Angleterre ne se remet pas de cette injustice et est finalement éliminée par l'Allemagne (4-1).

• Quand Buffon va chercher le ballon derrière sa ligne de but

25 février 2012 : duel au sommet en Serie A, avec le choc entre le Milan AC et la Juventus de Turin. Devant leur public, les joueurs milanais ouvrent le score et multiplient les assauts sur le but adverse. Au terme d'un énorme cafouillage dans la surface de réparation turinoise, l'attaquant milanais Muntari marque de la tête et court vers ses coéquipiers pour fêter sa réalisation... Avant de comprendre que l'arbtire considère que le ballon n'a pas franchi la ligne. Problème: la vidéo montre clairement que Gianluigi Buffon, le gardien turinois, a été chercher la balle dans ses filets. Après cette injustice, la Juve parvient à égaliser (1-1) et remporte le titre de champion d'Italie, finissant même la saison invaincue. 

• Marko Devic, l'exemple le plus récent

La dernière fois que la question de l'arbitrage vidéo s'est posée, c'était pendant l'Euro 2012. Lors de la rencontre du Groupe D entre l'Angleterre (encore elle) et l'Ukraine, l'attaquant Marko Devic se débarrasse de la défense anglaise pour s'ouvrir le chemin des filets. Mais le défenseur adverse John Terry se jette dans le but et dégage le ballon en catastrophe. Alors que celui-ci semble avoir franchi la ligne, l'arbitre n'accorde pas le but à l'équipe ukrainienne qui s'incline finalement 1 but à 0 et est éliminée de "son" Euro dès le premier tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.