Cet article date de plus de neuf ans.

La France accrochée par l'Équateur (0-0) affrontera le Nigeria en huitièmes

La France n'a pu obtenir que le nul face à l'Équateur ce mercredi au stade Maracana (0-0). Les Bleus terminent premiers de leur groupe et affronteront le Nigéria en huitième de finale lundi.
Article rédigé par Baptiste Schweitzer
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Bacary Sagna a été titularisé avec les Bleus contre l'Équateur (0-0) © François-Xavier Marit/AP-SIPA)

 Pas de quoi enlever le sourire sur le visage de Didier Deschamps et des Bleus. Les Français n'ont pu obtenir que le match nul face à l'Équateur mercredi soir au stade Maracana (0-0). Une rencontre difficile pour l'équipe de France qui s'est procurée plusieurs occasions magistralement repoussées par le gardien Équatorien.

Avant même cette rencontre, les Français étaient quasiment certains d'être qualifiés et de terminer premiers de leur groupe. Dès lors, Didier Deschamps avait décidé de faire tourner son effectif histoire de reposer ceux qui avaient disputé les premières rencontres. Valbuena, Evra et Debuchy se sont rertrouvés sur le banc. Cabaye était luinabsent pour cause de deux cartons jaunes, bref c'était une équipe de France quelque peur renouvelée qui s'est retrouvée sur le terrain.

Et cette équipe a manqué de fluidité dans le jeu comparé aux autres rencontres. La liaison entre le milieu de terrain et l'attaque a été plus compliquée que d'habitude. Il a sans doute manqué la percussion d'un "petit vélo" sur le côté droit de l'attaque française. Sans compter les multiples arrêts du gardien Dominguez qui a comme aimanté les ballons qui s'approchaient de ses cages. La défense tricolore n'a elle pas plié face aux assauts équatoriens.

Mission réussie pour les Bleus

Ce nul laisse toutefois un petit goût amer dans la bouche des supporters. D'autant que les Équatoriens se sont retrouvés réduits à dix après une vilaine faute d'Ener Valencia sur Lucas Digne en deuxième. L'arbitre n'hésite alors pas à sortir le rouge face au meilleur buteur équatorien. Côté français, Sakho, lui a dû sortir sur – semble-t-il – un nouveau problème à la cuisse gauche. 

Pas de panique toutefois côté Bleus.  La mission est amplement remplie. En trois matchs de poule, les Français ont remporté deux belles victoires face au Honduras (3-0) et face à la Suisse (5-2) et se qualifient brillament pour les huitièmes de finale en terminant premiers de leur groupe.

Désormais, les Bleus ont cinq jours pour se préparer avant une rencontre capitale. Lundi, à 18h à Brasilia, l'équipe de France va affronter le Nigéria. C'est désormais une toute autre Coupe du Monde qui commence avec un match à élimination directe. 

La Suisse termine deuxième et affrontera l'Argentine

Dans l'autre match de ce groupe E, la Suisse n'a pas raté son rendez-vous capital face au Honduras. La "Nati" n'a pas attendu longtemps pour prendre les devants face à l'équipe la plus faible de cette poule : dès la sixième minute, sa star du Bayern Munich Xherdan Shaqiri envoyait une lourde frappe dans la lucarne d'un gardien archi-battu. La Suisse fut du même tonneau, et offerte par le même protagoniste. À la demi-heure puis à la 71e minute, Shaqiri aggravait le score, pour s'offrir le premier hat-trick de ce Mondial. ENtre-temps, le Honduras a bien essayé de réagir, par séquences - il aurait même pu obtenir un penalty -, la tâche était trop lourde.

 

Les Suisses, humiliés la semaine dernière (5-2) par l'équipe de France, ont su bien réagir. Mais le programme des huitièmes de finale reste vertigineux : ils affronteront l'Argentine de Lionel Messi. Une affiche qui vaudra le coup d'oeil, entre deux équipes qui ont encore beaucoup à prouver.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.