Cet article date de plus de six ans.

La FFF annule le principe de deux montées, deux descentes entre L1 et L2

Crise ouverte dans le football français : la Fédération française de football (FFF) a donné raison jeudi aux clubs de Ligue 2. Son comité exécutif a annulé le principe de deux montées et deux descentes entre Ligue 1 et Ligue 2, contrairement à ce qu'avait décidé la Ligue de football professionnel (LFP).
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Noël Le Graet, patron de la FFF © RF/Nicolas Mathias)

A huit jours du début du championnat de Ligue 2 et deux semaines du début du championnat de Ligue 1, le foot français semble au bord de l'implosion. Le comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) a décidé d'annuler le principe de deux montées, deux descentes entre Ligue 1 et Ligue 2 adopté par la Ligue de football professionnelle (LFP) en mai. Ce comité exécutif est composé de 12 membres dont le président de la Ligue de football professionnelle et le président de la Ligue de Football Amateur. 

La FFF avait été saisi par la Ligue 2, qui s'estimait lésée par la décision de la LFP. Auparavant, le principe était "trois montées trois descentes", et offrait donc plus de perspective aux clubs de Ligue 2. 

La LFP parle d'une crise majeure

L'annonce de la décision de la FFF a été faite par le président de la Ligue de football professionnelle, Frédéric Thiriez, qui a fustigé "une crise majeure " entre les instances dirigeantes du football français.

Il a annoncé que la Ligue saisirait en référé le Conseil d'Etat pour infirmer la décision que la Fédération vient de prendre.  

"C'est une décision que j'estime illégale et grave pour l'avenir du football français" témoigne Frédéric Thiriez, président de la LFP
écouter

La FFF s'estime la seule apte à juger

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët s'est exprimé pour la première fois sur le dossier à l'issue de cette décision. "Il n'y a pas deux grandes instances du foot, il n'y en a qu'une, la Fédération", a tranché Noël Le GraëtLe président de la FFF est visiblement enervé que la LFP annonce immédiatement son intention de saisir la justice.

Les arguments de la FFF

Noël Le Graët a défendu une décision sage, juste et importante, prise au nom de l'intérêt supérieur du football. "On considère que séparer la Ligue 1 de la Ligue 2 et du National n'est pas une bonne chose ", a poursuivi le président de la FFF. L'unité du football français c'est aussi respecter ceux qui ne partagent pas vos convictions. Mettons nous autour d'une table"

Noël Le Graët assure que son instance souhaite la paix, mais il n'affichait pas aujourd'hui son calme habituel selon notre reporter sur place Lorrain Sénéchal. 

 

"Les deux hommes n'ont pas parlé de guerre, mais c'est un conflit sans précédent dans le football français" rapporte notre Lorrain Sénéchal
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.