La Fédération française de football supprime une trentaine de postes dans ses équipes, à l'occasion d'un plan social

La fédération, qui regroupe 328 salariés,a du faire face cette année à la crise sanitaire, comme au fiasco du diffuseur Mediapro.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de la Fédération française de football, en 2018.  (OLIVIER BOITET / MAXPPP)

La direction de la Fédération française de football (FFF) a pris la décision de se séparer de 26 salariés, soit 8% de ses effectifs, a appris franceinfo lundi 17 mai de source proche du dossier, confirmant une information du Monde.

Il s'agit d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), annoncé lors du Comité social et économique de la fédération. La FFF regroupe 328 salariés, et a du faire face cette année à la crise sanitaire, comme aux déboires dans la diffusion de la Ligue 1, après l'insolvabilité du diffuseur espagnol Mediapro.

"Grâce à sa gestion prudente, la FFF est financièrement solide, ce qui lui permettra de faire face à ce double choc", avait pourtant assuré le 6 mai Philippe Diallo, le trésorier de la fédération, lors d'un comité exécutif. Le budget prévisionnel, avant l'annonce de ce plan social, affichait un déficit de près de 6 millions d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.