Cet article date de plus de deux ans.

L'intelligence artificielle au service du foot : "On collecte deux millions de points de données par match"

Plusieurs start-up françaises s'appuient sur l'intelligence artificielle pour recueillir et exploiter des données statistiques sur le jeu et les joueurs.

Article rédigé par France Info - Boris Hallier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La retransmission de Hongrie-France, le 19 juin 2021. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Pour les passionnés de football, les statistiques sont une mine d'informations. Nombre de passes, nombre de ballons touchés, pointes de vitesse de votre joueur préféré... L'exploitation des données sportives est d'année en année toujours plus précise. Et avec le développement de l'intelligence artificielle, les statistiques sont encore plus nombreuse. Un véritable trésor pour les coachs ou les recruteurs.

Plusieurs start-up françaises se sont d'ailleurs spécialisées dans ce secteur. Avec les algorithmes qu’elles développent, pas besoin d'êtres humains pour compter le nombre de passes. Pas besoin non plus d'équiper les joueurs de GPS ou d'installer d'innombrables caméras autour du terrain. Là, c'est en effet l'ordinateur qui regarde le match. "À partir de la vidéo, on arrive à extraire la position de tous les joueurs à tous les instants, explique Hugo Bordigoni, qui a créé la start-up SkillCorner il y a six ans. On collecte deux millions de points de données par match."

"À chaque passe, on est capable de dire : il y avait telle pression sur le porteur de balle, il y avait telle autre opportunité. Donc ça va beaucoup plus loin que de juste dire qu'il y avait une passe."

Hugo Bordigoni, fondateur de SkillCorner

à franceinfo

Avec ce dispositif, les quinze salariés de SkillCorner peuvent collecter de la donnée sur 33 ligues différentes, des États-Unis à l’Allemagne en passant par le Brésil. "Si je suis un recruteur, projette Hugo Bordigoni, je pourrai par exemple chercher en Autriche les joueurs qui ont moins de 26 ans. Je clique sur 'générer' et je peux les trier par exemple par vitesse maximale pour trouver quels sont les joueurs les plus rapides."

Des mesures objectives qui dépassent les statistiques usuelles

Il s'agit donc d'une aide au recrutement, mais pas seulement. En termes de stratégie, ces statistiques sont essentielles pour les clubs. SportsDynamics est une autre jeune entreprise française spécialisée, elle, dans l'analyse de ces données. L'un de ses fondateurs, Vincent Bacot, vient du monde de la recherche avec une thèse en physique fondamentale. Ce passionné de football a surtout l'oeil acéré : "On parlait souvent pendant la Coupe du monde du rôle de Giroud qui n’avait pas marqué et qui avait pourtant été très important dans l’équipe. Pourquoi ? Parce que par ses déplacements, il crée des espaces pour lui-même et pour les autres. Et cela, on ne peut pas le mesurer avec des statistiques usuelles. Mais c''est hyper important pour l'équipe. Cette mesure objective est hyper intéressante parce que, dans la discussion avec le joueur, ce n’est pas la même chose de lui dire : écoute, on a mesuré que là, si jamais tu lui fais la passe, c’est sûr que c’est lui qui va l’avoir et il y a occasion. C’est indiscutable."

Pour le moment,  ces systèmes d'analyse sont essentiellement utilisés dans le football. Mais les deux jeunes entreprises comptent bien se développer dans d'autres sports collectifs.        

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.