Football : Troyes évince son président après une condamnation en appel pour violences conjugales

L'Estac a annoncé vendredi résilier "avec effet immédiat" le contrat de son président Aymeric Magne, après la condamnation de ce dernier pour violences conjugales.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Aymeric Magne, désormais ancien président du club de Troyes (Estac), lors du match de Ligue 1 face au Stade Rennais, au Stade de l'Aube à Troyes, le 4 septembre 2022. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Le club de Troyes a "résilié avec effet immédiat" le contrat de son président Aymeric Magne, a annoncé le club de Ligue 2 vendredi 11 août, deux jours après une condamnation en appel de ce dernier pour violences conjugales. "À la suite d'une réunion du conseil d'administration ce jour, l'Estac peut confirmer que le contrat de M. Aymeric Magne a été résilié avec effet immédiat", a écrit le club de Ligue 2, sur son compte Twitter.

La cour d'appel de Reims a confirmé mercredi 9 août, selon France 3 Grand Est, la condamnation en première instance en mars d'Aymeric Magne à trois mois de prison avec sursis et 1 500 euros d'amende. "Forcément que ça a une incidence" sur la résiliation de son contrat, a par ailleurs confié une source proche du dossier à l'AFP. Le club a indiqué à l'AFP qu'il n'entendait pas communiquer davantage sur cette affaire.

En cause, une dispute après une "soirée alcoolisée"

Sans antécédent judiciaire, Aymeric Magne a été condamné pour "violence sans incapacité par une personne étant ou ayant été conjoint, concubin ou partenaire". En cause, un geste lors d'une dispute pendant le retour en voiture du couple après une "soirée alcoolisée", avait précisé à l'AFP la procureure de la République de Troyes, Julie Bernier.

Son épouse avait ouvert la porte côté passager alors qu'il conduisait et "il l'aurait plaquée avec le bras contre le siège en lui serrant le cou", avait expliqué Mme Bernier. Aymeric Magne avait été nommé président exécutif et directeur général du club troyen en mai 2021. Sous sa direction, l'Estac a été relégué en Ligue 2 à l'issue de la dernière saison, achevée à la 19e place de Ligue 1. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.