Football : Ryan Giggs, légende de Manchester United, jugé pour violences sur son ex-compagne

L'ancien ailier risque une peine maximale de cinq ans de prison. Son procès s'ouvre lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien footballeur Ryan Giggs arrive au tribunal alors que débute son procès pour violences conjugales, le 8 août 2022, à Manchester (Royaume-Uni). (LINDSEY PARNABY / AFP)

Un procès attendu outre-Manche. Accusé de violences sur sa compagne, Ryan Giggs comparaît devant la justice britannique à Manchester, à partir de lundi 8 août. Ces accusations ont conduit l'ex-ailier à démissionner de son poste de sélectionneur du pays de Galles à l'approche du Mondial 2022 de football.

La légende de Manchester United (963 matchs, 169 buts) est accusée d'avoir agressé Kate Greville, qui était alors sa compagne, lors d'une dispute le 1er novembre 2020. Il doit aussi répondre du délit de "comportement d'emprise" sur sa compagne pendant leur relation, qui a commencé en 2017 et s'est terminée le jour des faits qui lui sont reprochés. Ce chef de poursuites recouvre des faits d'"isolement, rabaissement, humiliation, harcèlement, dégradation et mauvais traitements".

Accusé aussi par la sœur de son ex-compagne

Agé de 48 ans, Giggs plaide non-coupable des faits qui lui sont reprochés, passibles d'une peine maximale de cinq ans de prison. Le procès doit durer dix jours. Giggs, arrêté à son domicile au moment des faits et remis en liberté, est aussi inculpé pour violences sur la sœur de son ex-compagne, Emma Greville. Son procès était initialement prévu en janvier, mais a dû être reporté en raison de l'encombrement des tribunaux.

L'audience débute deux jours avant l'ouverture d'un autre procès visant un autre footballeur. Le Français Benjamin Mendy est en effet jugé à partir de mercredi pour viols et agressions sexuelles sur sept femmes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.