Cet article date de plus de six ans.

Football : matchs de Ligue 2 truqués, plusieurs interpellations

De forts soupçons de corruption pèsent sur plusieurs matchs de football de Ligue 2. Les enquêteurs ont procédé, ce mardi, à plusieurs interpellations.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Plusieurs matchs de Ligue 2 auraient été truqués la saison dernière estiment les enquêteurs. © Maxppp)

Plusieurs interpellations et des perquisitions ont eu lieu, ce mardi matin, dans une enquête autour de matchs de football de Ligue 2. Les enquêteurs s'intéressent à des faits de corruption. Plusieurs clubs de Ligue 2 sont concernés, dont celui du Nîmes Olympique.

Son ancien actionnaire principal, Serge Kasparian, est déjà écroué dans le cadre d'une affaire de jeux clandestins qui implique Le Cadet, un cercle parisien qui sponsorisait le club des Crocodiles. Six autres personnes avaient également été mises en examen dans cette affaire en octobre dernier pour abus de confiance, blanchiment en bande organisée, association de malfaiteurs, travail dissimulé et abus de biens sociaux.

Les clubs de Caen, Angers et Dijon inquiétés

Au cours de cette enquête, le Service central des courses et jeux (SCCJ) ont "eu la conviction " que des matchs de football avaient "été truqués " lors de la saison 2013-2014 de Ligue 2, rapporte l'AFP. 

Selon le Point et Le Parisien, qui ont révélé l'affaire ce mardi matin, de nombreuses autres personnalités du milieu du football ont été interpellées à Nîmes, mais aussi à Caen, Angers et Dijon. Et les deux journaux de citer, au conditionnel, le nom de Jean-François Fortin, le président du Stade Malherbe de Caen qui joue depuis le début de la saison en Ligue 1, ainsi que celui du président du Nîmes olympique, Jean-Marc Conrad.

L'entraîneur de Dijon en garde à vue

L'entraineur de Dijon Olivier Dall'Oglio, directeur du centre de formation de Nîmes de 2000 à 2005, a également été placé en garde à vue dans le cadre de cette affaire, rapportent nos confrères de France Bleu Bourgogne. "Olivier Dall'Oglio a bien été interpellé à son domicile ce mardi matin, à 6 heures, et a été conduit au commissariat de Dijon, où il est toujours entendu par les policiers ", a confirmé à l'Agence France Presse, Olivier Delcourt, président du Dijon Football Côte-d'Or (DFCO) actuellement troisième du championnat de France de deuxième division."Je suis bien sûr plus que surpris, car l'enquête, qui concerne plusieurs clubs de Ligue 2 porte, en ce qui concerne Dijon, sur un match que le DFCO avait largement remporté face à Nîmes (5-1, le 25 avril) ", a ajouté le président du club.

Les enquêteurs s'intéressent à plusieurs rencontres, dont celle qui a opposé Caen et Nîmes en mai dernier. Lors de cette rencontre, qui s'était soldée par un match nul (1-1), Caen avait décroché son ticket pour la Ligue 1 et Nîmes s'était maintenu in extremis en Ligue 2.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.