Foot : Gianni Infantino réélu pour un deuxième mandat à la tête de la Fifa

Malgré les critiques, le dirigeant italo-suisse a été élu par acclamation devant les 211 fédérations membres, à deux jours de l'ouverture de la Coupe du monde féminine de football.

Gianni Infantino réagit après l\'annonce de sa réélection à la tête de la Fifa, le 5 juin 2019, à Paris. 
Gianni Infantino réagit après l'annonce de sa réélection à la tête de la Fifa, le 5 juin 2019, à Paris.  (FRANCK FIFE / AFP)

Gianni Infantino repart pour quatre ans de plus. Le président de la Fifa, seul candidat en lice, a été réélu pour un deuxième mandat à la tête de l'instance jusqu'en 2023, mercredi 5 juin, à Paris, lors du 69e Congrès de la fédération internationale de football.

Malgré les nombreuses critiques à son égard, le dirigeant italo-suisse, qui a succédé en 2016 à Sepp Blatter, a été élu par acclamation devant les 211 fédérations membres, à deux jours du match d'ouverture du Mondial-2019 féminin en France (7 juin-7 juillet). Gianni Infantino s'est félicité d'avoir sorti la FIFA d'une situation "toxique et presque criminelle" et de lui avoir rendu ses valeurs fondamentales.

Son prédécesseur, Sepp Blatter, souhaite de son côté porter plainte contre le président de la Fifa pour avoir communiqué autour d’un bonus d'environ 10 millions d’euros qu’il jure ne pas avoir reçu, détaille Le Monde. Michel Platini, ancien président de l’UEFA (2007-2015), a également critiqué son ex-bras droit dans un entretien accordé à plusieurs journaux européens : "C'est un très bon juriste, un très bon secrétaire général, mais il n'a aucune légitimité, il n'est pas crédible comme président de la Fifa."