Cet article date de plus de dix ans.

Foot : Bordeaux heureux, Lyon malheureux

Lors des 16e de finale aller de l'europa Ligue, Bordeaux a ramené un nul chanceux (1-1) de Kiev tandis que Lyon s'est incliné dans le temps additionnel (2-1) face à Tottenham.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Lukman Haruna (à gauche) à la lutte avec le bordelais Gregory Sertic, le 14 février 2013 à Kiev (Ukraine). (SERGEI SUPINSKY / AFP)

Bordeaux a ramené un nul chanceux (1-1) de Kiev tandis que Lyon s'est incliné dans le temps additionnel (2-1) face à Tottenham en 16e de finale aller d'Europa League, jeudi 14 février.

Les Girondins peuvent s'estimer heureux. Compte tenu des difficultés qu'ils ont rencontrées au Stade olympique de Kiev face à un Dynamo séduisant et pas du tout en manque de rythme malgré une pause de deux mois, les Bordelais s'en tirent bien. Les Ukrainiens ont ouvert la marque à la 20e minute par Haruna et auraient pu alourdir le score sans les parades de Carrasso, deux sauvetages de Faubert et le concours de la barre transversale sur un tir de Haruna (41') et un penalty de Gusev (75'). Bordeaux a eu le mérite d'égaliser seulement trois minutes après l'ouverture du score ukrainienne grâce à une puissante frappe d'Obraniak. Un but à l'extérieur qui va compter lors du match retour à Bordeaux.

Les Lyonnais ne perdent pas espoir. Le scénario a quasiment été identique pour Lyon face à Tottenham. Les Anglais, sans Lloris qui laisse sa place en Europa League à Friedel, ont ouvert la marque en fin de première période par Bale. Mais Umtiti a ramené les deux équipes à égalité d'une superbe frappe de demi-volée. Les Lyonnais croyaient avoir fait le plus difficile jusqu'à une faute inutile de Gonalons dans le temps additionnel mise à profit par Bale d'un superbe coup-franc. Ce sera dur, mais là aussi ce but à l'extérieur peut faire la différence au match retour. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.