Liga : le Barça, accroché par Levante, voit le titre s'éloigner

Barcelone a concédé le match nul à Levante (3-3), mardi, et remonte seulement à la deuxième place derrière l'Atlético de Madrid qui joue demain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'attaquant du Barça, Antoine Griezmann, déçu ici après le match nul concédé contre Levante, mardi 11 mai 2021. (JOSE JORDAN / AFP)

Le Barça avait l'occasion, mardi 11 mai, de mettre la pression à ses adversaires directs pour le titre et il l'a malheureusement ratée. A Levante, dans la banlieue de Valence, les Barcelonais ont concédé le match nul dans cette 36e journée (3-3) de Liga. Ils reprennent provisoirement la deuxième place du championnat à un point de l'Atlético de Madrid, premier, qui reçoit mercredi la Real Sociedad. Le Real Madrid pourrait aussi dépasser Barcelone s'il ne perd pas à Grenade.

Barcelone menait au score à deux reprises

On pensait pourtant les Catalans rapidement à l’abri, en route vers un succès facile et sans trembler. Lionel Messi avait en effet ouvert le score d’une belle volée du pied gauche déposée près du poteau d’Aitor Fernandez (0-1, 26e). Quelques minutes plus tard, Pedri, qui avait gâché deux grosses occasions d’entrée (2e, 5e), lui emboîtait le pas sur un service du bout du pied d’Ousmane Dembélé (0-2, 34e).

On pensait également que le Français avait tout de même fini par délivrer les siens. Très tranchant à chaque prise de balle dés le début de match, l’ancien Rennais avait redonné l’avantage à son équipe d’une frappe aussi lourde que précise du pied droit, déposée dans la lucarne (2-3, 64e).

Sergi Roberto, symbole des largesses défensives du Barça

Mais à deux reprises, les locaux ont réussi à renverser la situation pour revenir au score en profitant des largesses défensives chroniques des hommes de Ronald Koeman. En trois petites minutes, Levante a fait passer un frisson terrible dans les rangs adverses. C’est d’abord Gonzalo Melero qui réduisait l’écart en étant plus prompt que Sergi Roberto pour placer sa tête à la réception d’un centre de Jorge Miramon (1-2, 57e). Dans la foulée, sur une perte de balle assez basse de Lionel Messi, Jose Morales concluait un beau mouvement collectif d’une toute aussi belle reprise de volée du gauche (2-2, 59e).

En toute fin de rencontre, alors que le Barça pensait avoir évité le pire, Sergio Leon a surgi au premier poteau devant Gerard Piqué pour assombrir la soirée barcelonaise (3-3, 83e). Sergi Roberto était même remplacé par Ronald Koeman à la 85e... alors qu'il était entré en jeu à la pause. Symbole de la fébrilité defensive des Blaugranas.

En empochant qu’un seul point chez le désormais 13e de la Liga, Barcelone a certainement dit adieu au titre de champion. Avec une seule victoire sur les quatre derniers matchs, les coéquipiers d’Antoine Griezmann, très discret ce soir, peuvent voir l’Atlético de Madrid s’envoler mercredi soir et prendre quatre unités d’avance en cas de victoire contre la Real Sociedad. Une occasion en or que le Barça pourrait regretter longtemps.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.