Cet article date de plus de sept ans.

Euro 2016 : dans le groupe C, l'Allemagne et la Pologne se qualifient pour les 8es. L'Irlande du Nord, 3e, est en ballottage favorable

L'Allemagne a largement dominé contre l'Irlande du Nord, mais ne s'impose que 1 à 0. La Slovaquie, la Croatie et la Hongrie sont également qualifiées.

Article rédigé par Louis Boy
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les Allemands fêtent leur but victorieux contre l'Irlande du Nord en match de poules de l'Euro, le 21 juin 2016 au Parc des Princes, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

L'Allemagne et la Pologne n'ont pas brillé mais ont fait le nécessaire pour se qualfier pour les huitièmes de finale de l'Euro 2016, mardi 21 juin, en battant l'Irlande du Nord et l'Ukraine sur le même score (1-0). Troisièmes, les Nord-Irlandais ont une bonne différence du but, qui devrait leur permettre de se qualifier pour, probablement, affronter la France.

Ces résultats qualifient aussi officiellement la Slovaquie, qui jouait hier dans le groupe B, en tant que meilleure troisième. La Hongrie et la Croatie assurent aussi leur qualfication, car, si elles tombaient à la troisième place, elles seraient assurées d'être parmis les meilleurs troisièmes.

L'Allemagne n'est pas encore à 100%

Face à une Irlande du Nord qui alignait six joueurs en défense, la Mannschaft a dominé le match de façon écrasante : elle a eu le ballon 79% du temps. Mais les Allemands, qui inquiets pour leur attaque après le 0-0 contre la Pologne, ne seront pas forcément rassurés de voir que leur équipe n'a inscrit qu'un but contre des adversaires si loin de leur niveau, malgré vingt-huit tirs dont neuf cadrés.

Le sélectionneur avait tenté de changer les choses en titularisant le seul vrai buteur des 23 Allemands, Mario Gomez, et en replaçant dans l'axe un Thomas Müller porté disparu sur le côté droit depuis le début de l'Euro. En apparence, le pari a marché, puisque que c'est une percée de Müller puis une passe en retrait qui a ammené le but de Gomez. Mais ce dernier a manqué trop d'occasions pour s'imposer dans l'équipe. Avant la phase finale, l'Allemagne continuera de douter un peu.

La Pologne peut aller loin dans ce Euro

Contre l'Ukraine, déjà éliminé, les Polonais n'ont pas réussi un match très spéctaculaire, et ont beaucoup laissé le ballon à leur adversaires. En trois rencontres, ils n'ont marqué que deux fois, et jamais grâce à leur star Robert Lewandowski. Mais les Polonais sont solides : ils n'ont pas encaissé un seul but depuis le début de l'Euro, et ont concédé très peu d'occasions aux Ukrainiens. Une telle solidité peut les rendre redoutables en phase finale, où ils joueront la Suisse, un adversaire à leur portée. Jamais sortis des poules de l'Euro avant cette année, la Pologne peut rêver des quarts.

La France peut se préparer à jouer l'Irlande du Nord

Contre l'Allemangne, l'Irlande du Nord ne jouait pas vraiment pour ne pas perdre, mais pour ne pas perdre trop largement. En ne perdant que d'un but, ils terminent à la troisième place avec une différence de but de 0 (deux buts marqués et deux encaissés), très favorable pour une équipe qui a perdu deux matchs. Elle ne saura que mercredi si elle est qualfiée. Mais pour cela, il lui suffit de ne pas faire partie des deux moins bons troisièmes. L'Albanie, qui a une moins bonne différence de but, est déjà derrière eux. Il suffira qu'un autre équipe finisse derrière eux pour qu'ils passent. Et s'ils se qualifient, ils ont 90% de chances de rencontrer la France en huitièmes de finale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.