Agents de sécurité fichés par la DGSI : "Les supporters ne doivent pas s'inquiéter" pour l'Euro 2016

Claude Tarlet, président de l'Union des entreprises de sécurité privée, n'est pas surpris par les révélations du "Point" sur les agents de sécurité de l'Euro 2016. Il assure que les 82 individus fichés par la DGSI n'ont pas obtenu leur carte professionnelle et qu'ils ne travailleront donc pas pendant la compétition.

Des supporters fouillés à l\'entrée du Stade de France, le 23 avril 2016, avant la finale de la coupe de la Ligue.
Des supporters fouillés à l'entrée du Stade de France, le 23 avril 2016, avant la finale de la coupe de la Ligue. (MAXPPP)

C'est une information qui a dû provoquer quelques sueurs froides chez les amateurs de football. Dans un article publié samedi 4 juin, Le Point assure que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a trouvé "82 individus" fichés dans sa base de données Cristina parmi 3 500 "salariés des PME travaillant dans le secteur de la sécurité et recruté[s] pour l'organisation de l'Euro de football".

Contacté par francetv info, Claude Tarlet, président de l'Union des entreprises de sécurité privée (USP), relativise. "L'Etat est dans son rôle en procédant à toutes les vérifications nécessaires, estime-t-il. Nous, nous n'avons aucune possibilité ou prérogative pour faire ces enquêtes." Cristina, pour "centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux", est un fichier qui répertorie des individus "susceptibles d'atteinte à la sûreté de l'Etat", explique Le Point.

"C'est la preuve que le criblage est fait avec sérieux"

Pour être agent de sécurité, il faut faire une demande de carte professionnelle auprès du Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps), un organe de l'Etat qui régule le secteur depuis 2012. C'est à ce moment-là que les vérifications sont faites et que, selon Claude Tarlet, la DGSI a probablement opéré le "criblage" évoqué par Le Point.

Selon le rapport annuel (PDF) du Cnaps, en 2015, 6% des 141 865 demandes de carte ont été refusées. Claude Tarlet précise que chaque carte doit être renouvelée tous les cinq ans et que certaines entreprises font des demandes de vérification annuelle au Cnaps. Les services de police interviennent également de manière active pour retirer des cartes.

"Les supporters de football ne devraient pas s'inquiéter, c'est la preuve que le criblage est fait avec sérieux, estime le président de l'USP, à quelques jours du premier match de la compétition, vendredi 10 juin. Ces 82 personnes n'exerceront pas pendant l'Euro 2016."