Football : chez les Bleues, la grand séance d'explication attendra la qualification à l'Euro 2022

L'équipe de France féminine de football affronte vendredi 27 novembre l'Autriche, en match de qualification de l'Euro 2022. Une rencontre qui intervient après de fortes tensions entre la joueuse Amandine Henry et la sélectionneuse Corinne Diacre.

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La joueuse Amandine Henry en 2019. (IAN LANGSDON / EPA)

C'est un match important qui attend l'équipe de France féminine de football vendredi 27 novembre. Les Bleues reçoivent l'Autriche à partir de 21 heures au stade du Roudourou de Guingamp, en match de qualification à l'Euro 2022 de football. Une victoire, et elles auraient leur billet en poche pour la compétition. Cela permettrait aussi peut-être de détendre l'atmosphère qui règne au sein de l'équipe nationale, après les vives critiques dans la presse d'Amandine Henry à l'encontre de la sélectionneuse Corinne Diacre.

Amandine Henry n'a pas pu éluder les nombreuses interrogations des journalistes sur l'ambiance dans l'équipe et ses retrouvailles avec ses coéquipières. "J'étais super contente de retrouver l'équipe de France, c'est une grande fierté, explique-t-elle. Cela n'a pas été compliqué car ça se passe très bien avec les joueuses. Après, forcément, on avait l'intention de toutes se réunir pour se regarder entre quat-z-yeux. Mais le fait d'avoir eu cette réunion avec les joueuses, ça nous a pas mal libéré."

Toujours pas d'explications

Quant à ses retrouvailles en particulier avec Corinne Diacre, après avoir remis en cause le management de la sélectionneuse, la réponse d'Amandine Henry a été claire et concise : il n'y a pas encore eu d'explication. "Pour l'instant on est vraiment focus sur la qualification. Nous sommes professionnelles. On n'a qu'une chose en tête, c'est la gagne. On a envie de jouer, c'est le principal, et on a toutes le même objectif : la qualification. Et pour l'instant, tout le reste, on le met un peu de côté. On n'a pas le temps pour ça. "

"Pour l'instant, j'ai vraiment la tête au foot. Et après... on verra en temps venu."

Amandine Henry

Sur ce point, les deux femmes sont d'accord. Le plus important, pour le moment, est la qualification à aller chercher pour l'Euro 2022 face à l'Autriche. Amandine Henry ne veut pas imaginer un échec : "Je ne veux même pas l'envisager. L'Autriche est une très bonne équipe. Je me souviens qu'on les avait jouées à l'Euro, et on avait eu du mal. Elles ont de très bonnes joueuses, même si on en parle pas beaucoup." L'objectif est donc clair : se qualifier dès maintenant pour ensuite crever l'abcès au plus vite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.