France-Kazakhstan : Mbappé sans pitié, Griezmann et Benzema un peu plus dans l'histoire, l'apport des pistons... Les notes des Bleus

De Karim Benzema à Theo Hernandez, retour sur les performances des Bleus qui ont validé le billet de l'équipe de France pour le Mondial 2022, au Qatar, en écrasant le Kazakhstan (8-0) samedi soir.

Article rédigé par
Au Parc des Princes - Andréa La Perna - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Kingsley Coman et Kylian Mbappé célèbrent le but du 3-0 contre le Kazakhstan au Parc des Princes, le 13 novembre 2021. (FRANCK FIFE / AFP)

C'est fait. L'équipe de France a validé sa qualification pour la Coupe du monde 2022 en corrigeant le Kazakhstan, samedi 13 novembre (8-0), au Parc des Princes. Les Bleus ont tué le suspense en trente minutes chrono face à un adversaire largement inférieur et déjà assuré de terminer dernier du groupe. Le quadruplé de Kylian Mbappé et la prestation de Kingsley Coman ont marqué une soirée où beaucoup ont participé à la fête.

Hugo Lloris : 5,5/10

Une soirée tranquille pour le capitaine, qui n'a eu qu'un seul véritable arrêt à faire sur une frappe enroulée lointaine, bien placée mais pas assez puissante pour tromper sa vigilance (19e). Noté parce qu'il fallait bien lui mettre une note.

Jules Koundé : 7/10

Sa 6e sélection était la bonne. Pour la première fois de sa jeune carrière en équipe de France, le défenseur sévillan a rendu une copie sans la moindre tache d'encre. Son engagement dans les duels a tué dans l'œuf les rares tentatives de contre-attaques adverses. Surtout, il est à l'origine des 2e et 3e buts en lançant le passeur décisif Kingsley Coman dans la profondeur après avoir fixé la défense en portant le ballon.

Dayot Upamecano : 6,5/10

Son vrai visage a mis 40 minutes à se dévoiler. Après avoir manqué de justesse et de tranchant dans ses interventions, le défenseur du Bayern a régné avec autorité pour ne pas laisser la moindre miette à ses adversaires. Il boucle le match avec 12 ballons récupérés, au moins 4 de plus que tout autre coéquipier.

Lucas Hernandez : 6/10

Sans doute pas la nuit qui l'aura vu le plus briller, mais pas d'erreur à signaler pour le défenseur du Bayern. Une petite frayeur après un choc en deuxième période, qui a sans doute précipité son remplacement par Clément Lenglet (79e). Pas de but encaissé et toujours pas de défaite pour les Bleus quand il est titulaire (26 matches, 0 défaite). L'assurance tout risque.

Kingsley Coman : 8/10

Sa titularisation sur le côté droit, dans un rôle de piston, était l'attraction de la soirée. C'est peu dire que l'absence de Benjamin Pavard n'a pas été regrettée. Coman s'est amusé dans son couloir et a montré l'étendue de la palette offensive qu'il peut offrir à l'équipe de France. Il a largement participé à la fête en offrant deux passes décisives à Kylian Mbappé - une fois d'une passe en retrait et l'autre sur un centre parfait -, les deux fois après avoir été trouvé dans le dos de la défense. Reste à savoir si le résultat sera le même face à une adversité plus relevée. Remplacé par Benjamin Pavard (79e).

N'Golo Kanté : 6/10

Cela fait du bien de le retrouver. Plus aperçu sous le maillot de l'équipe de France depuis le dénouement aigre du huitième de finale de l'Euro 2021 contre la Suisse, le milieu de Chelsea a retrouvé sa place habituelle dans l'entre-jeu. Il n'a pas forcé son talent et même été plutôt brouillon dans ses transmissions première période, mais son activité au contre-pressing lui a permis de se racheter à chaque fois ou presque. Remplacé par Aurélien Tchouaméni (72e) toujours aussi à l'aise avec le maillot tricolore.

Adrien Rabiot : 7/10

Dans un match où la pression adverse n'était pas intense, Rabiot a pu jouer sur le tempo qui lui plaît. Serein, la tête constamment levée, le milieu de la Juventus Turin a rendu une copie très propre avec en prime son premier but en équipe de France, de la tête après un corner d'Antoine Griezmann (75e). De quoi marquer des points précieux en l'absence de Paul Pogba et malgré l'émergence de Tchouaméni.

Theo Hernandez : 7,5/10

Etre décisif trois matchs d'affilée avec l'équipe de France, ce n'est pas donné à n'importe quel défenseur. Après son but contre la Belgique et sa passe décisive contre l'Espagne en Ligue des nations, Theo Hernandez a ajouté deux assists à sa collection. Il est celui qui offre le premier but de chaque période, d'abord sur l'ouverture du score du Kylian Mbappé (6e), puis sur le 4-0 de Karim Benzema (56e). Quatre sélections et déjà comme un poisson dans l'eau.

Antoine Griezmann : 7/10

Plutôt discret, dans l'ombre de ses coéquipiers, il a attendu les vingt dernières minutes pour participer pleinement à la fête. D'abord en bottant parfaitement le corner du 6-0 (75e), puis d'une passe de l'extérieur superbe pour Kylian Mbappé (79e), et enfin en obtenant et transformant le penalty du 7-0 (84e). De quoi égaler Michel Platini à la 3e place du classement des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de France.

Karim Benzema : 7,5/10

Lui a rejoint et dépassé une autre légende française, David Trezeguet, grâce à un doublé en deuxième période. Auteur de deux buts qui ne lui demandaient qu'à conclure, l'attaquant du Real Madrid - qui a fait son retour en juin dernier après cinq ans de bagne - en a profité pour battre son record de buts sur une année civile avec les Bleus (8). Sa complicité avec Mbappé continue de fleurir. Remplacé par Moussa Diaby (72e), qui a bien cru marquer son premier but en sélection moins de 20 secondes après son entrée en jeu, mais la VAR en a décidé autrement. Son sourire est revenu lorsqu'il a trouvé Mbappé sur le huitième et dernier but du soir (87e).

Kylian Mbappé : 9/10

Il était à la maison et il l'a bien fait comprendre. Le Parisien s'est baladé avec une supériorité insolente laissant ses adversaires aux abois, claquant un triplé en première période et concluant la rencontre avec un quatre buts et une passe décisive. Il s'est régalé des services de ses pistons, d'abord avec Theo Hernandez (6e), puis avec Kingsley Coman (12e, 31e), marquant le troisième but de la tête - un petit événement. Premier triplé et donc premier quadruplé avec les Bleus. Première fois qu'il trouve les filets lors de trois sélections consécutives également, et toujours cette impression qu'il peut donner le coup de grâce à chaque prise de balle. Remplacé par Wissam Ben Yedder (88e).

Didier Deschamps : 7/10

Mais où est passé le sélectionneur si pragmatique, obsédé par la victoire avant toute autre chose ? En 2021, Didier Deschamps a accepté de revoir ses positions pour sortir de sa zone de confort avec les Bleus. S'il n'a pas été récompensé à l'Euro, ses choix offensifs, notamment dans l'identité de ses pistons, ont joué pour beaucoup dans la soirée parfaite contre le modeste Kazakhstan (4 passes décisives données par un piston). Il a également pu ménager N'Golo Kanté et Lucas Hernandez. Il est le premier sélectionneur à qualifier les Bleus à une compétition internationale majeure avant même le dernier match depuis 1981.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.