Football : sans club depuis 2020, Samir Nasri officialise sa retraite

L’international français raccroche les crampons à 34 ans, après plus d’un an sans club.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Samir Nasri lors d'un match entre West Ham et Brighton, le 2 janvier 2019. (GLYN KIRK / AFP)

Le petit Prince du Vélodrome tire sa révérence. A 34 ans, Samir Nasri a officialisé sa retraite sportive dimanche 26 septembre, dans les colonnes du JDD. L’international français aux 41 sélections, passé notamment par Arsenal et Manchester City, était sans club depuis juillet 2020 après son expérience ratée à Anderlecht où, de son propre aveu, "ça ne s'est pas passé comme prévu. Puis le Championnat a été arrêté à cause du Covid".

Après cet échec, Nasri explique avoir perdu l’envie : "Aucun challenge ne m'a botté. Et je ne me voyais pas revenir en France si ce n'était pas l'OM". Club formateur du milieu offensif, l’Olympique de Marseille n’a pas tendu la main à un joueur en perte de vitesse depuis plusieurs années. Sa dernière saison pleine remonte en effet à 2016-2017, du côté du FC Séville. La suite a été plus compliquée entre Antalyaspor, West Ham United et Anderlecht donc, où il n'a joué que 22 matches en trois ans (pour quatre buts). D’autant qu’en 2018, Samir Nasri a été suspendu dix-huit mois pour dopage.

"Un épisode m'a fait très mal et a changé ma relation au foot : ma suspension. J'ai trouvé ça plus qu'injuste, je n'avais pris aucun produit dopant. C'était juste une injection de vitamines parce que j'étais malade. Ça m'a coupé dans mon élan"

Samir Nasri

au JDD

Un passage réussi en Angleterre

Avant cela, on retiendra surtout Samir Nasri pour ses années marseillaises, durant lesquelles il aura contribué à ramener l’Olympique de Marseille au premier plan, qualifiant notamment le club pour la Ligue des champions en 2007. Parti à Arsenal, il a réussi à s’y imposer à l’époque Wenger avant d'empiler les trophées à Manchester City, où il a notamment été champion d’Angleterre en 2012 et 2014.

En Bleus, Samir Nasri a connu une carrière décousue après des débuts en 2007. Il a notamment participé à l’Euro 2008, avant de subir la concurrence de Yoann Gourcuff, ce qui l’a privé du Mondial 2010. Mais sous Laurent Blanc, il a connu un retour en grâce jusque l’Euro 2012 avant de participer à la qualification tricolore pour le Mondial 2014, pour lequel il n’a toutefois pas été sélectionné. Désireux de devenir entraîneur, Samir Nasri s’est récemment engagé comme consultant pour Canal+.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.