Euro 2021 : malgré l'élimination des Bleus, "Didier Deschamps a toute la confiance de la Fédération française et la nôtre", assure Roxana Maracineanu

L'aventure de l'équipe de France de football dans cet Euro a pris fin en huitièmes de finale après la défaite aux tirs au but contre la Suisse. Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, a réagi ce mardi à la contre-performance des Bleus.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre déléguée chargée des Sports, Roxana Maracineanu lors d'une conférence de presse à l'ambassade de France en Roumanie à Bucarest (28 juin 2021). (DANIEL MIHAILESCU / AFP)

"Didier Deschamps a toute la confiance de la Fédération française et la nôtre, évidemment aussi, pour qu’il continue", a déclaré mardi 29 juin sur franceinfo Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports. Malgré la défaite des Bleus à l’Euro 2020 contre les Suisses (3-3, 4-5 t.a;b), le sélectionneur de l’équipe de France semble avoir encore la confiance des autorités sportives, à l'horizon de la Coupe du monde au Qatar en 2022.

>> France-Suisse : Didier Deschamps, des choix qui ont coûté cher  

Présente à Bucarest, la ministre a avant tout vu un "magnifique moment de sport" au-delà de la défaite de la France. "C'est la beauté du sport aussi. On ne gagne pas tout le temps. On perd. Le sport, c'est la vie. C’est de l'émotion. Hier soir, on en a eu pour notre grade jusqu'à la fin", a-t-elle estimé.

Roxana Maracineanu a tenu à exprimer son soutien ce mardi sur Twitter à Kylian Mbappé. L’attaquant des Bleus est celui qui a mis fin à l’aventure des Bleus à l’Euro en ratant son tir au but. "Il ne faut pas brûler ce qu'on a adoré et surtout pas Kylian Mbappé. C'est un jeune joueur, un jeune homme très talentueux et très prometteur", a-t-elle souligné.

Roxana Marancineanu a également tenu à féliciter de beaux vainqueurs : "La Suisse a fait le match de sa vie.

"Il faut aussi reconnaître à nos adversaires l'extraordinaire match qu'ils ont fait hier."

Roxana Maracineanu

à franceinfo

Dans un contexte de crise sanitaire et à l’approche des Jeux olympiques de Tokyo, "les cartes sont rebattues et il faut absolument que tout le monde croit en sa chance, l'équipe de France olympique et paralympique", explique-t-elle. "Tous les compteurs sont remis à zéro. Il n'y a pas de challengers et il n'y a pas de favoris", a souligné la ministre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.