Élimination de l'équipe de France : "Cette défaite est relativement méritée", selon le consultant de franceinfo Jérôme Alonzo

Jérôme Alonzo considère que l'équipe de France n'a joué "que 20 minutes" en huitièmes de finale de l'Euro 2021 contre la Suisse.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'attaquant français Kylian Mbappé après la défaite de l'équipe de France contre la Suisse en huitièmes de finale de l'Euro 2021 de football. (FRANCK FIFE / POOL)

"Cette défaite est relativement méritée", a estimé lundi 28 juin sur franceinfo le consultant football de franceinfo Jérôme Alonzo, après l'élimination aux tirs au but de l'équipe de France en huitièmes de finale de l'Euro par la Suisse. "La Suisse mérite sa victoire. Les Français ont survécu dans ce match. Sans l'arrêt d'Hugo Lloris à l'heure de jeu, il n'y aurait même eu de prolongation. Il y a eu 30 très bonnes minutes françaises."

La Suisse a "effaré" Jérôme Alonzo, "techniquement, tactiquement, mentalement". Selon lui, "ils ont tout mis. Ils ont tout fait un petit peu mieux que les Français".

Trois jours de repos en moins et beaucoup de blessés du côté des Bleus

Si la déception est "immense", il faut se poser "les bonnes questions" sur cette élimination, estime le consultant de franceinfo. "Les trois jours de repos en moins, les blessures à répétition, l'animation offensive", tout cela faisait "beaucoup pour que la France puisse être complètement performante". Les Bleus "auraient pu s'en sortir", mais le gardien suisse à fait "un arrêt fantastique" à la fin de la séance de tirs au but. "Les Français sortent, et honnêtement, ce n'est pas un scandale", ajoute Jérôme Alonzo.

L'ancien footballeur a senti les Bleus "à bout physiquement" et "complètement carbonisés". Jérôme Alonzo se demande au fond "pourquoi les Français, sur ce match-là, n'ont joué que 20 minutes ?"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.