Coupe du monde 2022 : les Bleus au complet pour leur dernière répétition à Clairefontaine, séance allégée pour Karim Benzema

Les 26 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour le Mondial ont participé à la dernière séance d'entraînement à Clairefontaine, mardi.
Article rédigé par
A Clairefontaine - Andréa La Perna - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Kylian Mbappé (gauche) et Karim Benzema (droite) à l'entraînement avec l'équipe de France, à Clairefontaine, le 15 novembre 2022. (BERTRAND GUAY / AFP)

A peine le temps de poser ses valises qu'il faut déjà repartir. Les 26 joueurs de l'équipe de France sélectionnés pour la Coupe du monde 2022 ont vécu, mardi 15 novembre, leur seconde et dernière journée à Clairefontaine. A la veille de prendre l'avion pour Doha, les joueurs ont participé à une vraie séance d'entraînement collective.

Pas un seul joueur n'a manqué à l'appel cette fois. Lundi, lors de la première séance, seuls cinq joueurs avaient touché le ballon : Jules Koundé, Ibrahima Konaté, Ousmane Dembélé, Alphonse Aréola et Eduardo Camavinga. Une bonne nouvelle après des semaines de doutes attisés par une cascade de blessures. Karim Benzema, lui, n'a participé qu'aux quinze minutes de footing. Il a ensuite quitté l'entrainement, accompagné de Cyril Moine, pour poursuivre avec un travail en salle. Rien d'anormal d'après le staff des Bleus, "il fait ce qui était prévu". Pendant la journée, ce dernier était apparu rassurant, dans ses mots et dans le ton qu'il a utilisé face caméra, au micro de la chaîne L'Equipe. 

Programme allégé pour Varane, Benzema et Tchouaméni

Un peu plus tard dans la séance, juste avant l'opposition tactique, Hugo Lloris, Steve Mandanda, Raphaël Varane et Aurélien Tchouaméni ont également quitté la séance. Au cours de ce petit match, qui était bien plus que ça pour Ousmane Dembélé, célébrant le moindre but comme une victoire acquise, Christopher Nkunku a reçu un coup dans un duel avec Eduardo Camavinga. Le joueur de Leipzig a quitté le terrain en boîtant juste avant le coup de sifflet final.

Les joueurs ont bénéficié du soutien d'une centaine de personnes assises dans les gradins, pas avares de chants et de coups de tambour. Une Marseillaise a même retenti à la fin de la séance. Cette petite foule, en majorité composée d'enfants, a été récompensée d'avoir bravé le crachin capricieux avec une longue séance de dédicaces, qui a retardé de près de 30 minutes le coup d'envoi de l'entraînement.

Avant de défier la pluie, qu'ils ne devraient plus revoir d'ici fin décembre, joueurs et staff ont passé la grande partie de l'après-midi à vaquer aux obligations médiatiques. En "mode robot", le chef de la communication des Bleus, Raphaël Raymond, a joué les chefs d'orchestre pour essayer de caler entre "60 à 80" entretiens en moins de trois heures de temps. Il fallait tout boucler rapidement puisque les heures des Bleus à Clairefontaine étaient comptées. Mercredi, à 10h30, ils seront 45 (26 joueurs et 19 membres du staff) à décoller du Bourget en direction du Qatar.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.