Cet article date de plus de huit ans.

Angleterre-France : le Prince Ali sera présent à Wembley

Le Prince jordanien Ali bin Al Hussein, demi-frère du Roi Abdallah II et candidat à la présidence à la Fifa, a annoncé sa présence mardi pour le match amical entre l'Angleterre et la France à Wembley, où un vibrant hommage sera rendu aux victimes des attentats sanglants de Paris.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le Prince Ali est de nouveau candidat à la présidence de la FIFA (PATRICK SEEGER / DPA)

"J'applaudis la décision de la Fédération française de football d'avoir eu la volonté de jouer ce match contre l'Angleterre. Aux côtés de milliers d'autres, je maintiens mon souhait de me rendre à cette rencontre, afin d'afficher ma solidarité envers le peuple français et les victimes de la terreur", a indiqué le Prince Ali dans un communiqué. "Le but du terrorisme est de bouleverser le quotidien et de créer la division, la peur et la haine. Le monde du football reste uni face à cette mentalité odieuse", a ajouté le Prince Ali qui fait partie des candidats en lice pour la présidence de la Fifa, dont le scrutin aura lieu le 26 février. "Nos pensées vont vers les victimes, les personnes endeuillées et les blessés à Paris. En Jordanie, de tels évènements nous sont malheureusement bien familiers. Il y a quelques jours, nous avons commémoré le 10e anniversaire de l'attaque terroriste qui avait tué beaucoup de nos concitoyens. J'avais perdu des amis et des membres de ma famille", a expliqué le prince jordanien en référence au triple attentat d'Amman, ayant visé trois hôtels et fait 57 morts le 9 novembre 2005.

Vendredi, plusieurs quartiers de Paris et le stade de France à Saint-Denis ont été le théâtre des plus sanglantes attaques terroristes perpétrées en France (au moins 129 morts). Finalement maintenu, le match Angleterre-France constituera avant tout un  instant solennel de recueillement et de souvenir, dans un stade de Wembley paré de bleu-blanc-rouge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.