Cet article date de plus d'un an.

Alassane Pléa, un invité pas si surprise

Presque un an après sa première sélection en novembre 2018, Alassane Pléa fait son retour en équipe de France. Méconnu du grand public, l’attaquant du Borussia Mönchengladbach vient remplacer Kylian Mbappé, blessé. Avant de prétendre à plus ? Peut-être, étant donné son nouveau statut outre-Rhin.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Alassane plait à Deschamps. C’était une possibilité, c’est maintenant une certitude. Appelé de dernière minute suite au forfait de Kylian Mbappé, Pléa fait son retour en équipe de France, moins d’un an après sa première - et unique - sélection en novembre 2018. A l’époque déjà, il avait rejoint les Bleus à la hâte, suite aux forfaits de Martial et Lacazette, qui sont de nouveaux blessés cette fois-ci. Rebelote donc pour Pléa qui, discrètement, revient à Clairefontaine.

Leader de Bundesliga

Derrière ces deux convocations opportunistes se cache une vraie logique sportive. Si Moussa Dembélé aurait légitimement pu prétendre à cette place, Alassane Pléa ne l’a pas volée, loin de là. En vérité, l’ancien niçois flambe en ce moment avec le Borussia Mönchengladbach. Et pas qu’un peu, puisque les Fohlen sont seuls leaders de Bundesliga, devant les cadors du championnat : le Bayern Munich et l’autre Borussia, Dortmund. Une première place largement due aux performances du buteur tricolore, auteur de 4 réalisations et autant de passes décisives en sept journées de championnat. En pleine bourre, Pléa a notamment réalisé un double-double dimanche dernier contre Augsbourg (2 buts, 2 passes décisives). Autrement dit, vu d’Allemagne où il s’impose comme un top spieler, sa sélection surprise ne l’est pas tant que cela.

Toutefois avec Didier Deschamps, on le sait, la seule forme du moment ne suffit pas. Alexandre Lacazette et Karim Benzema peuvent en témoigner. Au-delà de ses performances - il reste sur trois saisons à plus de douze buts -, si Pléa a les faveurs du sélectionneur, c’est aussi de part sa polyvalence. Attaquant de profondeur, rapide, il peut s’épanouir dans l’axe ou sur le côté gauche, couloir justement en chantier chez les Bleus. Anti-star investie dans la vie associative, il a aussi le profil type du joueur qui se fond dans le groupe. Là encore, une qualité aux yeux du sélectionneur.

Quel avenir en Bleu ?

Alors, Alassane Pléa peut-il durablement s’installer en Bleu ? A 26 ans, l’ancien niçois sait être à un tournant. Dans la course à l’Euro 2020, il fait clairement partie des outsiders, très loin derrière les indéboulonnables Mbappé, Giroud et Griezmann. Mais s’il confirme son excellent début de saison et qu’il franchit enfin la barre des 20 buts en championnat, il pourrait devenir une solution crédible pour Didier Deschamps, qui lui préfère pour l’instant Ben Yedder, et (peut-être) Lacazette. Besogneux et discret, Pléa pourrait s’installer dans un rôle de doublure avec tout ces « si ». Mais à terme, un départ Borussia Mönchengladbach pour un club plus huppé paraît inévitable pour tenter de s’imposer en Bleus. Cela tombe bien : estimé à 30 millions d’euros, Alassane plait autant à Deschamps qu’à divers cadors européens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.